L'Algérie Aujourd'hui
A la Une

Initiative d’Alger pour le dialogue inter-palestinien : les factions favorables

Tebboune Palestine

L’appel du président Tebboune à la reprise du dialogue national inter-palestinien à Alger est favorablement accueilli par les différentes factions.

Les factions qui ont salué les efforts de l’Algérie pour mettre fin à la division et restaurer l’unité des rangs palestiniens, soulignent leur disposition à y œuvrer pleinement.

Le Front démocratique de libération de la Palestine (PDLP) a salué, dans un communiqué, l’appel du président algérien Abdelmadjid Tebboune à reprendre le dialogue national palestinien en Algérie, en soulignant que « l’appel à la reprise du dialogue national palestinien intervient dans une conjoncture politique très sensible dans le monde, particulièrement dans la région arabe ». Cette dernière, « connaît des transformations majeures, qui auront des répercussions sur de nombreux problèmes majeurs, notamment sur la cause palestinienne et l’avenir des droits nationaux légitimes de notre peuple », est-il précisé dans le même communiqué.

Le Front dirigé par Nayef Hawatmeh a, pour autant, réitéré sa « disponibilité constante à présenter des contributions, des idées et des propositions constructives afin de créer les conditions appropriées pour mettre fin à la division destructrice, restaurer l’unité nationale et réformer les conditions de nos institutions nationales, notamment l’OLP et l’Autorité palestinienne ».

Lire aussi :

Mahmoud Abbas – Ismaël Haniyeh : La rencontre d’Alger redonne de l’espoir en Palestine

Dans son communiqué, cette faction palestinienne dont la création remonte à 1969 a rappelé que son « initiative visant à mettre fin à la division est toujours sur la table du dialogue et est prête à être développée, en réponse aux développements politiques internationaux, régionaux et palestiniens ».

Enfin, le Front a souligné la nécessité de répondre à l’initiative algérienne, visant à « servir les intérêts et la cause de notre peuple, avec une profonde gratitude fraternelle à l’Algérie ».

Le FPLP exprime ses «remerciements» et sa «joie»

Pour sa part, le FPLP a exprimé par la voix de son secrétaire général adjoint, Jamil Mezher, ses remerciements et sa joie pour cette initiative de dialogue, en soulignant « l’importance du rôle de l’Algérie en tant que partenaire de notre peuple dans toutes les étapes de sa lutte et de sa révolution en cours », en rappelant que « l’Algérie a toujours été attachée à l’unité nationale palestinienne ».

Le SG adjoint du FPLP a exprimé aussi son espoir que « les efforts de l’Algérie pour mettre fin à la division et la réconciliation palestinienne interne soient couronnés de succès », en soulignant que « l’aboutissement d’un dossier aussi complexe que représente cette question centrale pour les Arabes donnera au sommet arabe en Algérie la capacité de restaurer les institutions de la Ligue arabe au profit de la nation. Et cela accélérera la restauration de la Ligue des États arabes et la solution des tensions dues aux divisions et aux guerres inutiles que traversent nos sociétés arabes ».

Le FPLP a indiqué, samedi dans un communiqué, que le camarade Jamil Mezher a reçu un appel téléphonique du responsable du dossier du dialogue palestinien au sein du gouvernement algérien, Dr Saleh Boucha, le félicitant pour l’achèvement du 8e congrès national et le renouvellement de la confiance au secrétaire général, Ahmed Saadat, et l’élection du camarade-chef Jamil Mezher comme son adjoint.

Pour rappel, l’Algérie a abrité une rencontre de réconciliation du président de l’Autorité palestinienne et chef du Fatah, Mahmoud Abbas, et le chef du mouvement Hamas, Ismaïl Hanniyeh, en marge de leur participation au défilé militaire organisé par l’Algérie, à l’occasion du 60e anniversaire de l’indépendance nationale.

C’est dans ce sillage que s’inscrit la déclaration du président de la République, lors d’une récente rencontre avec la presse, faisant état d’un travail en cours pour « organiser une conférence ou une rencontre de l’Organisation de libération de la Palestine en Algérie, et ce, avant la tenue du Sommet arabe, dans le souci de réussir à les réconcilier ».

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus