Internet fixe et mobile: le gouvernement fait le bilan

0
64
Internet en Algérie

Le gouvernement a placé l’amélioration de la qualité de la connectivité et la généralisation de l’accès à l’Internet haut et très haut débit parmi ses priorités, indique la déclaration de politique générale du gouvernement qui sera présentée le 3 octobre prochain devant le Parlement.

« L’amélioration de la qualité de la connectivité au profit des citoyens, des opérateurs économiques et des établissements publics et la généralisation de l’accès à l’internet haut et très haut débit de façon ubiquitaire, figurent parmi les priorités de l’action du gouvernement », précise la déclaration qui sera présentée par le premier ministre Aïmene Benaberrahmane à l’Assemblée populaire nationale (APN).

Le gouvernement a, dans ce sens, mis en avant les principales réalisations en matière notamment de réseau de transport international et bande passante internationale.

Plus de 46 millions d’abonnés à internet en 2021

Il a ainsi annoncé l’engagement des travaux d’augmentation de la capacité globale en bande passante internationale pour atteindre 3,8 Térabit par seconde (Tbps) d’ici la fin de l’année 2022 (contre 2,8 Tbps en 2021 et 1,4 Tbps en 2019), et ce, dans le cadre de l’optimisation de l’utilisation des infrastructures existantes.

Il s’agit aussi de l’adhésion à un nouveau projet de câble sous-marin dont la mise en service est prévue à partir de 2025 et ce, afin de renforcer la résilience du réseau de transport international et de remplacer graduellement les câbles dont la fin de vie est proche.

Fibre optique

Le gouvernement a, par ailleurs, relevé en matière d’accès à l’internet fixe, le déploiement de 403.660 nouveaux accès en fibre optique jusqu’au domicile (FTTH), et le basculement de 184.442 accès en cuivre vers la fibre optique, rappelant l’augmentation du débit internet minimum de 4 Mbps à 10 Mbps actée durant le dernier trimestre de 2021, consécutivement à une 1re augmentation de 2 à 4 Mbps, soit une multiplication par 5 du débit minimum initial, sans incidence financière pour le citoyen.

La déclaration note, par ailleurs, une augmentation du nombre d’abonnés à l’internet fixe, qui a atteint 4,3 millions, contre 4 millions à fin juin 2021 et 3,5 millions à fin 2019.

Internet mobile

En matière d’accès à l’internet mobile, le document relève une amélioration de la couverture des réseaux mobiles et de la qualité de service à travers la densification du réseau 4G dans les 58 wilayas avec l’installation et la mise en service de 2200 sites 4G et la densification de la couverture du réseau d’accès radio 2G/3G avec la mise en service de 913 sites supplémentaires.

Selon la déclaration, l’optimisation et la rationalisation du spectre de fréquences radioélectriques a permis une augmentation de 37% du volume data consommé en moyenne par un abonné à l’internet mobile entre le 1er  trimestre 2021 et le 1er trimestre 2022. Concernant la couverture des régions enclavées et les zones d’ombre par le réseau national des télécommunications, des projets ont été inscrits au titre du fonds du service universel des communications électroniques, à savoir la couverture par un réseau « fixe » de télécommunications de 410 localités sur 508, soit un taux de réalisation de 80% et la couverture par un réseau « mobile » de télécommunication de zones enclavées de la wilaya de Tindouf (17 sites réalisés, dont 10 mis en service).