L'Algérie Aujourd'hui
A la Une

Journée nationale de l’ANP : un rôle indéfectible dans le maintien de la paix dans le monde

ANP

Préserver la souveraineté de l’Algérie, garantir l’intégrité de son territoire, assurer la sécurité des citoyens, et contribuer à asseoir la paix et la stabilité dans le monde, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU), telles sont désormais les missions essentielles de l’ANP, avec comme principe la non-ingérence dans les affaires internes des pays.

En effet, hormis les guerres israélo-arabes, l’ANP n’a participé à aucun conflit en dehors des frontières de l’Algérie. Sur le plan international, le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, n’a cessé de réitérer que « l’ANP est une armée pacifique (…) Elle est une puissance de paix, mais également une force de frappe », a-t-il avertit janvier dernier lors de sa visite au siège du MDN (ministère de la Défense nationale).

De son côté, le général d’Armée, Chef d’état-major, M. Said Chanegriha, a eu, à maintes reprises, à préciser que l’ANP intègre aussi dans ses missions de « porter assistance aux Etats frères et amis, notamment ceux de notre voisinage » avec comme principe cardinal « la non-ingérence dans les affaires internes des Etats ».

Dans de son allocution, du 26 août 2020, alors en visite de travail à 2ème RM à Oran, diffusée à l’ensemble des unités de la région, M. Chanegriha a précisé que l’Algérie œuvre à travers ce soutien à « faire prévaloir les fondements de la sécurité, de la paix et de la stabilité politique et sociale au niveau des pays voisins que nous considérons comme notre profondeur stratégique qui doit être préservée ».

6 343 km de frontières

Des bilans en témoignent régulièrement. Les incessantes tentatives de déstabilisation du pays, sous diverses formes, se heurtent quotidiennement à la vigilance des éléments des différents détachements de l’ANP postés à nos frontières. Mobilisés en permanence, ils veillent à la sécurité du territoire et des citoyens tout au long des 6 343 kilomètres et face à sept pays frontaliers en crise politico-sécuritaire, à l’instar des pays du Sahel et de la Libye. Dans les bilans régulièrement établis, il est très souvent question de saisie de lots d’armes et autres produits portant atteinte à la sécurité nationale. Certaines opérations font parfois état de tentative déjouée d’infiltration de terroristes sur le territoire algérien.

Participation de l’ANP au maintien de la paix

Pour marquer l’évolution dictée par la nécessité de s’adapter au contexte géopolitique, la nouvelle Constitution initiée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, prévoit d’autoriser la participation de l’Armée algérienne aux efforts de maintien de paix à l’étranger, sous l’égide des Nations Unies.

Selon la nouvelle Constitution, « l’Algérie peut, dans le cadre des Nations Unies, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, et dans le respect de leurs principes et objectifs, participer au maintien de la paix. »

Cette évolution est de nature à « contribuer à l’instauration de la paix et de la sécurité, particulièrement sur le continent africain, théâtre du plus grand nombre de conflits dans le monde et du déploiement, également, du plus grand nombre de missions de maintien de la paix des Nations Unies et de l’Union africaine, dans des pays minés par les conflits et les guerres », explique un éditoriale de la revue El Djeïch.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus