La Chine soutient pleinement l’adhésion de l’Algérie aux BRICS

0
3132

Reçu par, Amar Belani, le secrétaire général du ministère des affaires étrangères, l’ambassadeur chinois, Li Jian, a assuré l’Algérie du plein soutien de son pays concernant l’adhésion au groupe des BRICS.

Selon le communiqué du ministère des affaires étrangères, l’ambassadeur de la république populaire de Chine a « exprimé le plein soutien de son pays, se disant favorable à l’adhésion de l’Algérie au groupe des BRICS » qui regroupe le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait exprimé, en juillet 2022, le souhait de l’Algérie d’adhérer aux Brics. «l’année 2023 sera couronnée par l’adhésion de l’Algérie aux Brics », avait-il déclaré.

En novembre 2022, l’Algérie avait officiellement déposé sa demande d’adhésion à ce groupe dont l’Afrique du Sud a pris la présidence début 2003 et dont elle accueillera le sommet du 22 au 24 août dans la province de Gauteng.

Récemment, le président Tebboune avait indiqué que la Chine, la Russie et l’Afrique du Sud ont accueilli favorablement cette démarche. Ce jeudi, la Chine, à travers son ambassadeur en Algérie, l’a ainsi exprimé ouvertement à l’occasion de sa rencontre avec Belani.

Lors de cette rencontre, l’ambassadeur Chinois a également salué « le rôle pivot de l’Algérie dans le monde arabo-musulman et son leadership avéré dans l’espace méditerranéen et sur la scène africaine ».

Le Non alignement et la réforme de l’ONU: L’autre soutien de la Chine

A l’occasion, les deux parties, souligne le communiqué du MAE, ont exprimé « la convergence des vues des deux pays ainsi que leurs positions vis-à-vis de plusieurs questions internationales et régionales, notamment en ce qui concerne leurs efforts conjoints visant la consolidation de la pensée de non-alignement et l’application du droit international sans exclusive ».

Dans ce cadre, les deux responsables ont réitéré les appels de l’Algérie et de la Chine à réformer le système des Nations Unies et le Conseil de sécurité, de sorte à conférer plus d’équité au volet représentation et plus de transparence à son fonctionnement, pour instaurer un nouvel ordre mondial multipolaire.

A ce titre, l’ambassadeur de Chine a exprimé le soutien de son pays aux revendications justes des pays africains visant à mettre fin à l’injustice historique subie par le continent africain et qui l’a privé d’une représentation permanente au sein du Conseil de sécurité de l’ONU.

                                                                                                  S. LESLOUS

Lire aussi: L’Afrique du Sud accueillera le sommet des BRICS en août prochain