La consommation de pain et de pâtisseries augmente dans les villes côtières lors de la saison estivale. Chorfa : «Un programme spécial pour les minoteries du nord durant l’été»

0
38

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a eu à répondre, jeudi dernier, au niveau de l’Assemblée populaire nationale (APN), à cinq questions posées par les députés lors d’une séance publique consacrée aux questions orales. Celles-ci avaient trait au phénomène de clôture des exploitations agricoles avec du plastique et sur les mesures prises pour éliminer ce phénomène, aux mesures prises par le secteur pour étendre le périmètre d’irrigation agricole des communes de la wilaya de Skikda, aux mesures prises par le secteur agricole pour approvisionner les zones frontalières en orge et en fourrage, et aux mesures prises pour surmonter les obstacles qui empêchent les artisans, producteurs et vendeurs de pain et de friandises, de s’approvisionner en matières premières directement des minoteries.

Sur cette dernière question, Youcef Chorfa révèlera qu’un programme spécial pour les villes côtières sera mis en place au cours de la prochaine saison estivale. Il s’agit d’approvisionner les moulins qui s’y trouvent en quantités supplémentaires de blé tendre pour la production de pain afin d’éviter les pénuries durant cette période connue pour sa forte demande induite par l’afflux touristique dans ces régions.

Le ministre de l’Agriculture annoncera, à cette occasion, que le secteur avait alloué un quota exceptionnel de blé tendre pour la prochaine saison estivale au profit des régions côtières, et ce, afin d’éviter les pénuries de cette substance largement consommée. Quant à l’organisation et au contrôle des produits de grande consommation, notamment le pain, Youcef Chorfa confirmera que le gouvernement s’appuie sur l’Office interprofessionnel algérien des céréales (OAIC) qui approvisionne les minoteries, lesquelles produisent de la farine et de la semoule en blé dur et tendre à travers ses coopératives agricoles de céréales sèches et de légumineuses pour permettre aux artisans et fabricants de pain d’exercer leurs activités.

D’importantes quantités de blé tendre affectées aux minoteries en 2023 et au 1er trimestre 2024

C’est ainsi que l’on apprendra que 165 unités de production de semoule, dont 138 appartenant au secteur privé, ont été alimentées en blé l’année dernière. Ces unités ont ainsi bénéficié d’une quantité totale de blé dur estimée à 29 millions de quintaux au cours de l’année 2023, en plus de plus de 9 millions de quintaux au premier trimestre 2024. De même, 432 unités de production de farine, dont 403 unités appartenant au privé, ont bénéficié d’une quantité totale de blé tendre estimée à 71 millions de quintaux de blé tendre au cours de l’année 2023, et à plus de 19 millions de quintaux au premier trimestre 2024.

Concernant le phénomène de clôture des investissements agricoles avec du plastique et les mesures prises pour éliminer ce phénomène, le ministre a répondu que tous les investisseurs agricoles ont été informés de l’interdiction de toute clôture de leurs exploitations agricoles par des méthodes non conformes aux normes stipulées par la législation, ou sans l’obtention d’une autorisation préalable auprès de l’Office national des terres agricoles (ONTA).

Youcef Chorfa a averti que l’Office engagera des mesures juridiques contre l’investisseur qui ne respecterait pas les conditions applicables, ce qui peut entraîner la résiliation du contrat de concession. Il signalera que 384 infractions ont été enregistrées dans la seule wilaya de Blida, et des mises en demeure envoyées aux concernés.

B.A