L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

La date de Tebboune validée hier au Caire : Le sommet arabe se tiendra le 1er novembre

/Les ministres arabes des Affaires étrangères ont adopté hier au Caire (Egypte) la décision du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune sur la date du prochain Sommet arabe qui se tiendra à Alger, les 1er et 2 novembre prochains parallèlement à la célébration du 68e anniversaire du déclenchement de la Glorieuse guerre de libération, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

Le MAE précise qu’au cours de cette session, M. Ramtane Lamamra a fait un exposé sur les résultats les plus importants des consultations menées par le président de la République avec ses frères arabes, directement ou par l’intermédiaire de ses envoyés spéciaux. Le chef de la diplomatie algérienne a souligné la symbolique de la date choisie pour le sommet, qui coïncide avec le 68e anniversaire du déclenchement de la révolution du 1er novembre, «comme une histoire complète consacrée au ralliement des pays et des peuples arabes et leur solidarité avec la glorieuse révolution algérienne et les implications importantes qu’elle a sur l’adhésion des pays arabes à des valeurs de lutte commune pour la libération et la possession des éléments pour l’autodétermination, en particulier au milieu des défis croissants imposés par les tensions dangereuses et accélérées sur la scène internationale. Cette décision du conseil ministériel de la Ligue arabe a une portée symbolique, en ce sens qu’elle  consacre le ralliement des pays et peuples arabes ainsi que leur solidarité aux idéaux de libération et d’autodétermination portés par la révolution algérienne à l’aune d’une conjoncture internationale géostratégique marquée par les défis à la cohésion interne et les menaces extérieurs à la stabilité et la sécurité de nombre de pays arabes. Que l’organisation panarabe adopte aussi la décision de l’Algérie de tenir le sommet de la ligue à la date décidée par l’Algérie se veut également une consécration pour la diplomatie algérienne, qui n’a pas ménagé ses efforts pour engager des discussions avec les «frères» arabes autour des questions décisives communes, dont celle de la centralité de la question palestinienne et du retour de la Syrie au sein de la ligue arabe. Enfin, il convient de souligner que cela  conforte l’Algérie dans sa décision, et peut être considérée comme une  victoire sur les tentatives de «parasitage» de la part de certains cercles qui ont tenté de jeter le trouble sur sa capacité de tenir le sommet arabe à la date voulue par elle.

L’Algérie membre du groupe de contact sur la crise en Ukraine

A souligner, dans ce sillage que l’Algérie a été désignée comme membre du groupe de contact arabe sur la crise ukrainienne, qui a été formé sur la base d’une décision de la Ligue des États arabes. Le Conseil ministériel de la Ligue des États arabes a, en effet, décidé de former un groupe de contact arabe au niveau ministériel, comprenant l’Algérie, le Soudan, l’Irak, l’Égypte et le secrétaire général de la Ligue arabe. Le groupe est chargé de suivre et de mener les consultations et contacts nécessaires avec les parties concernées afin de contribuer à trouver une solution diplomatique à la crise dans ce pays, après le communiqué de la Ligue des Etats arabes du 28 février dans lequel l’organisation panarabe indiquait qu’elle suivait avec une «grande préoccupation» les développements en Ukraine et «leurs graves conséquences militaires et humanitaires». A noter que, le ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a pris part aux travaux de la 157e session ordinaire du Conseil ministériel de la Ligue arabe qui ont débuté hier au Caire et dont l’ordre du jour est marqué par la passation de la présidence du Conseil de l’Etat du Koweït à la République du Liban et comprend « plusieurs thèmes importants relatifs aux préparatifs du prochain Sommet arabe à Alger et aux développements de la situation sur la scène régionale et internationale ». En marge des travaux de cette session, M. Lamamra qui conduit la délégation algérienne a tenu des rencontres bilatérales avec ses homologues palestinien, irakien, saoudien et mauritanien.

A. R.

Lamamra : «Tebboune veille à garantir la bonne préparation du sommet»

Dans une allocution prononcée devant la 157e session du conseil des ministres de la Ligue des Etats arabes, Ramtane Lamamra a indiqué que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, « veille à garantir la bonne préparation » du Sommet arabe prévu à Alger les 1er et 2 novembre prochain. « Le Président Abdelmadjid Tebboune veille, en totale coordination avec ses frères, à garantir la bonne préparation du sommet arabe. Il est convaincu que la symbolique de cette date, avec ce qu’elle représente comme valeurs de lutte commune pour la libération et l’appropriation des capacités nous permettant de décider de notre destin commun, inspirera nos dirigeants dans la prise des décisions nécessaires pour hisser l’action arabe commune à la hauteur des défis qui se posent aux niveaux local, régional et international », a souligné le chef de la diplomatie algérienne. En évoquant à cet égard, les crises que connaît le monde arabe, en particulier en Syrie, au Yémen et en Libye, Lamamra a réaffirmé la position fondée sur deux principes fondamentaux, à savoir la non ingérence dans les affaires intérieures des États et le dialogue, en vue de parvenir à un règlement politique pacifique et consensuel qui préserve l’unité et la souveraineté des États arabes.  En ce qui concerne la question de la Palestine, le ministre algérien des Affaires étrangères a appelé à la redynamisation et à la mise en œuvre de l’initiative de paix arabe et, dans ce cadre, à la mobilisation d’un appui international accru à cette question en vue de préserver les droits du peuple palestinien à la création d’un Etat dans les frontières de 1967, avec Al-Qods pour capitale. Il a également souligné la nécessité de parvenir à la réunification des rangs des palestiniens et mis l’accent sur les efforts déployés par le Président Abdelmadjid Tebboune en coordination avec le Président Mahmoud Abbas, pour compléter les autres efforts et initiatives dans ce domaines.

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus