La facture a presque doublé depuis janvier : Hausse des exportations de GNL vers la France

0
4095
L'Italie, un marché clé pour l'Algérie : Les exportations gazières en hausse

Le gaz naturel liquéfié représente la moitié (49,9%) des exportations algériennes globales, sur le marché français durant le premier semestre de l’année en cours pour atteindre une valeur de 1,5 milliard d’euros, selon les derniers chiffres rendus publics par les Douanes françaises. Il s’agit d’une augmentation de l’ordre de 92%, d’après la même source.

PAR ABDELLAH B.

En allant dans des détails chiffrés sur les exportations algériennes vers la France durant le premier semestre de l’année en cours, les services des Douanes françaises indiquent que « les exportations algériennes vers la France sont portées essentiellement par les exportations des hydrocarbures qui ont enregistré une hausse de 35%, soit une valeur de 2,9 milliards d’euros », lit-on dans le document.

La même source affirme que « les exportations algériennes des hydrocarbures sont composées essentiellement de gaz naturel qui représente une part de 49,9% des exportations globales de l’Algérie vers la France durant cette période. Suivi par le pétrole brut de l’ordre de 29% et des produits pétroliers raffinés avec un taux de 13% ».

Même si les services français n’ont pas donné plus de détails sur le volume des importations du gaz depuis l’Algérie, le dernier rapport des pays arabes producteurs du gaz mentionne que l’Algérie a augmenté sa production de 2,8 millions de tonnes au cours du premier trimestre de l’année en cours contre 2,4 millions de tonnes durant la même période de l’année dernière.

« La plupart des expéditions de GNL de l’Algérie entre janvier et mars 2023 sont allées vers certains des plus grands marchés européens, comme la France, alors que les pays européens accueillent des niveaux record de cargaisons de GNL pour remplacer la perte de l’approvisionnement en gaz des gazoducs russes. »

Ce qui conforte d’une part la thèse d’une augmentation des exportations algériennes sur le marché français comme l’avait souhaité le groupe Engie qui lors de la visite de la directrice générale le mois d’août dernier à Alger avait annoncé une augmentation des exportations du GNL vers la France de l’ordre de 50%.

En effet, plusieurs facteurs sont en faveur d’une augmentation des expéditions de GNL algérien vers la France, et ce, après l’annonce du groupe Total de la mise en exploitation de son terminal méthanier flottant pour le mois de septembre en cours. En prévision de l’approvisionnement de cette nouvelle station en gaz naturel liquéfié, Total a conclu avec le groupe public Sonatrach un nouveau contrat de partenariat portant sur la production de GNL, le mois de juillet dernier.

Enfin, à son arrivée le mois d’août de l’année dernière en Algérie, lors d’une visite officielle, Emmanuel Macron a minimisé la part du gaz algérien en matière d’approvisionnement de son pays en gaz naturel, en déclarant que le gaz algérien représente un taux de 7 à 8% du mix énergétique français.

L’évolution de la situation géopolitique et celle des marchés énergétiques obligent la France à chercher des fournisseurs fiables en ce combustible, ce qui est d’ailleurs confirmé par l’arrivée de TotalEnergies avec un nouveau contrat de GNL en Algérie.

A. B.