La FAF augmente le nombre de joueurs étrangers autorisés par clubs

0
1849
Succession de Djamel Belmadi : La commission ad hoc tient sa première réunion

La Fédération algérienne de football (FAF), a approuvé, ce dimanche, l’augmentation du nombre de joueurs étrangers par club professionnel à trois (3) au lieu des deux (2) autorisés jusque-là.

Le Bureau fédéral de la FAF qui s’est réuni, ce dimanche, en session statutaire, a précisé que cette mesure entre en vigueur à partir de la saison 2023-2024.

La FAF a décidé également de revoir la condition liée à l’âge de ces joueurs étrangers qui ne doivent pas dépasser 30 ans, et non 27 ans comme cela a été de vigueur précédemment.

L’enregistrement des joueurs étrangers reste exclusivement ouvert à ceux ayant évolué avec un statut de joueur international dans leurs pays dans les équipes U20, olympiques, et A pendant au moins deux années.

L’ancien président de la FAF Kheïreddine Zetchi avait décidé en juillet 2017 d’autoriser à nouveau le recrutement des joueurs étrangers en Ligue 1 professionnel, une mesure qui avait été suspendue par son prédécesseur Mohamed Raouraoua pendant une saison et demie, en raison du nombre élevé de plaintes des joueurs étrangers auprès de la Fédération internationale (FIFA) pour non payement de leurs salaires.

Interdiction des entraîneurs étrangers au chômage pendant les 2 dernières années

Par ailleurs, le président de la LFP a annoncé également la décision prise par le Bureau fédéral de la FAF « d’interdire à tout club professionnel d’engager un entraîneur étranger qui était au chômage pendant les deux dernières saisons ».

Enfin, sur le plan disciplinaire, le patron de l’instance dirigeante de la compétition a révélé une nouvelle mesure concernant la contestation de décision de l’arbitre.

« Désormais, chaque joueur coupable de contestation d’arbitre ne sera pas suspendu pour un match, mais écopera juste d’une amende financière », a-t-il conclu.