La moitié des bars et restaurants menacés de fermeture au Maroc

0
7172

Au Maroc, le secteur de la petite hôtellerie vit une grave crise. Selon des professionnels du secteur, près de la moitié des bars et restaurants risquent de baisser rideau après la fin de la coupe d’Afrique des nations. « Environ 40% des propriétaires de cafés et restaurants attendent la fin de la coupe d’Afrique des nations pour fermer leurs portes et déposer le
bilan », affirme Ahmed Bfarkan, coordinateur national de l’association nationale des propriétaires de cafés et restaurants du Maroc. L’absence d’un cadre juridique qui régit le secteur, les restrictions sur les déclarations au fonds de sécurité sociale ainsi que la hausse des impôts sont cités parmi les causes de la situation de crise. Les régions de Casablanca, Rabat Salé, Fès-Meknès et Tanger-Tétouan ont enregistré des chiffres alarmants de fermetures durant le dernier trimestre 2023, ajoute le représentant des propriétaires.