La RASD dénonce « le colonialisme climatique »

0
9

La République arabe sahraouie démocratique a présenté hier son plan national du climat (iNDC), dans lequel elle demande « une pleine participation » aux mécanismes internationaux sur le changement climatique, dénonçant « le colonialisme climatique » auquel le Sahara occidental occupé fait face. « Depuis l’un des endroits les plus difficiles au monde – les zones libérées et les camps de réfugiés – le gouvernement de la République sahraouie a préparé à titre indicatif, une Contribution déterminée au niveau national (iNDC) pour le Sahara occidental, défiant l’injustice et le colonialisme climatique et exposant une vision pour l’action dans ce domaine », indique un communiqué du bureau du Premier ministre sahraoui, Bouchraya Hamoudi Beyoun. L’iNDC sera lancé pour coïncider avec les négociations de la COP26, dont le peuple sahraoui et son gouvernement sont exclus en raison du conflit, de l’occupation et de la realpolitik, précise le communiqué. « Non seulement notre peuple est soumis à une occupation brutale, mais il est également en première ligne de la crise climatique », a déploré dans ce sens, Adda Brahim, ministre de l’Environnement et des Ressources en eau du gouvernement sahraoui. « Nous n’avons pas de temps à perdre », ajoute-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici