La situation humanitaire à Gaza est grave

0
187
La situation humanitaire à Gaza est grave

Alors que la situation humanitaire ne cesse de se dégrader, l’agression sioniste contre la bande de Gaza se poursuit ce vendredi.

Selon des travailleurs humanitaires de l’ONU, plus de 338.000 personnes sont désormais déplacées de la bande de Gaza, ce qui représente une augmentation de 30% depuis mercredi dernier.

Plus de 218.000 délacés s’abritent dans des écoles dirigées par l’Agence de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a indiqué le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

88 écoles bombardées

Plus de 2.500 unités de logement ont été détruites ou gravement endommagées et rendues inhabitables tandis que près de 23.000 unités ont subi des dégâts mineurs à modérés, selon la même source.

Au moins 88 établissements d’éducation ont été frappés, dont 18 écoles de l’UNRWA, et deux d’entre elles étaient utilisées comme abris d’urgence pour les déplacés. Cela signifie que pour la sixième journée d’affilée, plus de 600.00 enfants n’ont eu aucun accès à l’éducation dans un lieu sûr à Gaza, a-t-il indiqué.

Stocks de denrées considérablement diminués

L’unique centrale électrique de Gaza est arrivée à court de carburant et a cessé de fonctionner. Depuis le début des hostilités samedi, sept installations importantes des réseaux hydrauliques et d’assainissement, desservant plus d’un million de personnes, ont été touchées par des frappes aériennes et gravement endommagées.

La moitié des boulangeries ont moins d’une semaine d’approvisionnement en farine de blé, tandis que 70% des boutiques signalent des stocks de denrées considérablement diminués, selon la même source.

Les agences humanitaires restent confrontées à des contraintes majeures dans la livraison d’aide humanitaire. L’insécurité empêche un accès sûr aux zones et entrepôts impactés, selon l’OCHA

Le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Martin Griffiths, a alloué mercredi 9 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence pour répondre aux besoins humanitaires.

1569 martyrs et 7212 blessés

Cette situation intervient alors que le bilan de l’agression sioniste contre la bande de Gaza et la Cisjordanie occupée s’est alourdi, jeudi, à 1569 martyrs et 7212 blessés, selon le ministère palestinien de la Santé, cité par l’agence de presse Wafa.

« 1537 Palestiniens, dont 500 enfants et 276 femmes, sont tombés en martyrs et 6612 blessés à Ghaza et 32 autres et plus de 600 blessés en Cisjordanie occupée », a précisé la même source.

L’agression sioniste contre les Palestiniens se poursuit ce vendredi pour la septième journée consécutive, mobilisant davantage d’armes de guerre et méprisant comme jamais les lois internationales.

O.K/Agences