L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Lamamra annonce le début du processus de réconciliation palestinienne

/Alger redouble d’efforts pour rassembler les factions palestiniennes à Alger lors d’une conférence réunificatrice annoncée en décembre dernier par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à l’occasion de la visite de Mahmoud Abbas le président de l’autorité palestinienne.

Pour autant, après le président de la Palestine, Mahmoud Abbas, des représentants des plus importantes factions palestiniennes à savoir le Hamas, il y a deux semaines et le Djihad islamique, ont été reçues à l’invitation des autorités dans le cadre du processus de  réconciliation inter palestinienne. Ce qui donne matière à satisfaction à notre ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, qui a exprimé son optimisme quant à la réussite du dialogue entre les différentes factions palestiniennes, bien qu’il n’en soit qu’à ses débuts.

«La date du sommet arabe sera fixée par Tebboune et annoncé en mars au Caire»

Lors de sa participation à la réunion consultative des ministres des AE de la Ligue arabe, M. Lamamra a, en effet, annoncé le début du processus de réconciliation inter-palestinienne situant son enjeu. « Nos efforts visent à faire en sorte que la partie palestinienne participant au sommet de la Ligue arabe parle d’une voix qui exprime toutes les factions », a-t-il déclaré. Le ministre a affirmé, à cet effet, que l’Algérie poursuivra et intensifiera ses rencontres de concertation, ainsi que ses efforts visant à resserrer les rangs palestiniens et à renforcer l’unité nationale palestinienne, ajoutant que la date de la tenue du sommet qui sera fixée par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, au terme des consultations en cours avec les pays arabes frères, sera annoncée lors de la réunion ministérielle officielle prévue en mars prochain au Caire », selon un  communiqué du MAE. Dans ce contexte, M. Lamamra a informé, dimanche dernier, ses homologues arabes des préparatifs en cours du sommet arabe prévu cette année à Alger, et des efforts de l’Algérie visant à réunir les conditions idoines pour assurer le succès du sommet», indique un communiqué du ministère. Lors de sa participation aux travaux de la réunion de concertation des ministres arabes des Affaires étrangères, M. Lamamra a mis en avant le grand intérêt accordé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune à cette question, qui a affirmé à maintes reprises sa détermination à organiser un sommet unificateur des rangs des pays arabes, à même d’insuffler un nouvel élan aux mécanismes de l’action arabe commune», précise le document. La réunion a permis d’aborder les prochaines échéances arabes, y compris la session ordinaire du Conseil ministériel, prévue en mars au Caire. Cette réunion non officielle a été consacrée à l’examen des derniers développements sur la scène arabe et l’échange des vues sur nombre de questions liées au soutien et au renforcement du processus d’action arabe commune dans divers domaines politiques, économiques et sociaux, notamment à la lumière des défis imposés par la pandémie du Coronavirus, d’où l’impératif du renforcement de la coopération interarabe pour la période post Covid-19, en prévision d’éventuels changements des rapports de force. Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui a annoncé la décision de l’Algérie d’organiser une conférence réunificatrice des factions palestiniennes en Algérie, a fait savoir que la question palestinienne sera au cœur du prochain sommet arabe en Algérie.

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus