L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Lavrov pressé de venir en Algérie : «Le plus tôt sera le mieux»

/Dans une rencontre avec Lamamra à Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, sera prochainement en Algérie, a rapporté, hier, l’agence officielle russe Spoutnik. «Lavrov a déclaré, hier, qu’il prévoyait de se rendre en Algérie prochainement», écrit Spoutnik sans avancer une date précise.

Cettedéclaration du ministre russe des Affaires étrangères intervient dans un contexte très particulier, sur le plan géopolitique, comme sur le plan économique, notamment avec l’évolution de la situation en Europe de l’Ouest et la panoplie de mesures coercitives adoptées par les pays occidentaux contre la Russie. Cette annonce arrive également quelques jours seulement après la visite du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, en Algérie où il s’est entretenu avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.  Selon l’agence de presse russe, Sergueï Lavrov a reçu, hier, Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères algérien, en marge de la réunion des représentants du groupe de contact de la Ligue arabe chargé de trouver des solutions au conflit russo-ukrainien, qui se sont rendus en Russie.  «J’espère effectuer une visite de retour en Algérie dans un proche avenir. J’insisterai pour que vous me receviez. Chez nous, nous disons mieux vaut tard que jamais. Mais je serai guidé par votre logique, le plus tôt sera le mieux», a déclaré Lavrov lors de sa rencontre avec son homologue algérien. La dernière visite du ministre russe des Affaires étrangères en Algérie remontre au mois de janvier 2019. Il s’agit donc d’une visite particulière intervenant dans un contexte très particulier qui vise à renforcer la coopération entre les deux pays dans plusieurs secteurs d’activité, qui sont qualifiées de «relations distinguées» et «historiques» entre l’Algérie et la Russie dont l’amitié remonte à plusieurs décennies. Outre la coopération économique et militaire, il est également question du rapprochement des points de vue des deux pays sur les dossiers d’actualité sur le plan régional et international du moment où l’Algérie est considérée par les Russes comme un allié stratégique dans la région. Il est à noter, enfin, qu’une visite de Lavrov en Algérie était prévue en décembre 2021, dans le cadre d’une tournée régionale qui avait été finalement annulée.   

A. B.

L’Algérie et la Russie attachées à leur partenariat stratégique

L’Algérie et la Russie ont exprimé leur attachement à leur partenariat stratégique approfondi et leur volonté de renforcer la coopération entre les deux pays.

En visite à Moscou, en compagnie des ministres des Affaires étrangères du groupe de contact arabe, le chef de le diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra a tenu hier à Moscou (Russie), une séance de travail avec son homologue russe, Serguei Lavrov, et s’est entretenu avec le chef du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev, autour des axes et des perspectives de renforcement de la coopération entre les deux pays, a indiqué un communiqué du ministère. S’inscrivant dans le cadre de la dimension bilatérale de la visite de travail qu’effectue M. Lamamra à Moscou, les entretiens avec les hauts responsables russes ont porté sur les « principaux axes de la coopération entre l’Algérie et la Russie, ainsi que les voies et moyens de la renforcer dans divers domaines, en sus des questions relatives à la préparation des prochaines échéances bilatérales, et ce pour imprimer une nouvelle dynamique aux mécanismes régissant les relations stratégiques unissant les deux pays », a précisé le communiqué. Ceci d’une part. D’autre part, le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali a reçu hier l’ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev, auquel il a réitéré «l’attachement» de l’Algérie à son partenariat «stratégique approfondi» avec la Russie, appelant à diversifier les domaines de coopération entre les deux pays, et saluant ce qui a été réalisé dans la coopération militaire, indique un communiqué de l’APN. M. Boughali a jugé nécessaire d’«exploiter tous les atouts pour diversifier les domaines de coopération». Évoquant la crise ukrainienne, M. Boughali a rappelé l’approche de l’Algérie basée sur le règlement pacifique des conflits par le dialogue et les négociations, appelant par la même occasion à «unifier les normes» dans le traitement des crises. S’agissant encore de l’intervention de l’armée russe en Ukraine, l’ambassadeur russe a remercié l’Algérie pour sa position «équilibrée», ainsi que pour les positions exprimées par des députés algériens ayant pris part récemment à l’Assemblée générale de l’Union parlementaire internationale en Indonésie. Dans ce sens, M. Beliaev a annoncé qu’un groupe d’amitié algéro-russe est sur le point d’être installé au niveau du Parlement russe afin de coordonner avec le groupe similaire mis en place à l’APN algérienne. Pour sa part, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, s’est dit heureux d’avoir l’opportunité d’évoquer les relations bilatérales avec l’Algérie en marge d’une rencontre avec des représentants du groupe de contact de la Ligue des Etats arabes. Pour rappel, l’Algérie s’est abstenue lors du vote d’une résolution de l’ONU condamnant l’intervention militaire de la Russie en Ukraine. L’Algérie avait, à l’occasion, réaffirmé son attachement à la Charte des Nations-Unis et en appelant à «l’apaisement des tensions» ainsi qu’à «privilégier» le dialogue.

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus