Le Maroc a connu près de 12 000 manifestations de protestation en 2022

0
146
Manifestations populaires à Rabat

Le Maroc a connu près de 12.000 manifestations de protestation en 2022, a révélé la présidente du Conseil national marocain des droits de l’homme, Amina Bouayach, lors d’une conférence de presse organisée, mercredi à Rabat, pour présenter le rapport annuel 2022 de l’institution.

Tout en soulignant que toutes ces protestations avaient pour but de réclamer des droits, à la santé, au travail, au logement et à l’éducation, Mme Bouayach a estimé que ce nombre impressionnant de manifestations « montre que le palais royal et le gouvernement Akhannouch sont déconnectés du peuple marocain ».

Elle a également évoqué « les protestations contre la hausse des prix des produits de consommation ».

Le rapport cite, entre autres protestations, « la protestation des avocats contre le projet de budget, celle des enseignants contractuels, celle contre la hausse des prix des hydrocarbures et celle des agriculteurs, outre les protestations pour réclamer la libération des détenus ».

Pis encore, souligne Mme Bouayach dans son rapport, toutes ces protestations ont été réprimées.

A ce nombre s’ajoutent en réalité de nombreuses actions de protestation non citées dans le rapport en question.

Il s’agit de celles revendiquant de revenir sur la décision de normalisation avec l’entité sioniste, considérée par les Marocains comme une trahison envers le peuple palestinien qui est exposé aux agressions et attaques terroristes menées par les forces de l’armée d’occupation sioniste.