Le ministre des AE espagnol : «L’approvisionnement en gaz algérien est garanti»

0
12
José

/Le partenaire historique de l’Algérie vient, à travers son ministre des Affaires étrangères, clôturer les débats et mettre fin à toutes les informations distillées ça et là sur une prétendue incapacité de notre pays à fournir en quantité suffisante le marché espagnol.

Le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a en effet réaffirmé lundi que, selon lui, «l’approvisionnement en gaz de l’Algérie vers l’Espagne est garanti». Le ministre a assuré que la relation qualifiée d’«ancienne et stratégique» avec l’Algérie s’était renforcée après sa visite en terre algérienne fin septembre. En tête de liste des points principaux évoqués avec les responsables nationaux, Albares a indiqué qu’il avait notamment programmé ce déplacement pour discuter de la question d’approvisionnement en gaz. Il rajoutera qu’il a une seconde fois évoqué le sujet avec son homologue algérien lors de la réunion organisée pour une «Initiative de stabilisation de la Libye» tenue à Tripoli la semaine dernière et qu’il avait reçu, à nouveau, toutes les garanties de notre pays.

Pour appuyer son propos, il citera les dirigeants algériens. «La demande de gaz en Espagne est garantie», c’est ce que m’ont dit le président algérien, le ministre des Affaires étrangères et le ministre de l’Énergie », a-t-il répété lors d’un petit-déjeuner d’information au Forum Europe.

Ses déclarations visent aussi à rassurer les citoyens espagnols. Il va tenter de dissiper les craintes croissantes d’une baisse de l’offre à l’approche d’un hiver qui pourrait être semblable à celui de l’année dernière. De même qu’un mauvais approvisionnement en énergie pourrait peser sur la reprise économique espagnole post-Covid, dans un contexte de troubles sociaux autour des prix de l’énergie qui connaissent des pics entrainant déjà des troubles dans certaines villes espagnoles.

L’approvisionnement de l’Espagne en gaz par l’Algérie, qui a été «historiquement le principal fournisseur espagnol» comme l’a souligné le chef de la diplomatie espagnole, a été au centre de nombreuses polémiques autour de plusieurs articles de presse après que l’Algérie a annoncé l’arrêt des livraisons en gaz vers l’Espagne par le gazoduc Maghreb.

Mais la disponibilité du second gazoduc Medgaz reliant directement les côtes algériennes à Almeria pourra dès le 26 novembre prochain couvrir la totalité de la demande espagnole.

C. S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici