Le plan de Tabi pour en finir avec l’argent sale

0
9
Argent sale

/

Le ministre de la Justice, garde des sceaux a assuré hier, lors de sa présentation du projet de loi organique relative au système électoral devant l’APN, que l’adoption de ce dernier permettra d’éliminer définitivement  la «chkara» lors des rendez-vous électoraux à venir.

Abdelmadjid Tabi a rappelé que les objectifs de la loi organique pour les élections, se concentre principalement sur trois volets. L’incarnation et la consolidation de la démocratie,  l’élimination de l’argent sale dans le processus électoral et enfin la participation populaire aux différents échéances électorales et le respect de la volonté exprimée des votants.  

Les pleins pouvoirs pour l’ANIE

L’indépendance des institutions est au cœur même des réformes défendues par la nouvelle constitution. Après le transfert des pouvoirs du ministère sur les magistrats au CSM, la loi organique sur les élections transfère tous les pouvoirs de l’autorité publique à l’Autorité électorale nationale indépendante (ANIE). Montrée du doigt après chaque rendez-vous électoral, l’administration, considérée par tous les partis politiques d’opposition comme une machine de fraude sera exemptée du processus électoral.

Plus de quotas, plus de cumul de mandats

La nouvelle loi organique élimine aussi le système de quotas dans les listes électorales présentées sous les auspices des partis politiques ou les listes des indépendants. «Cette loi prévoit l’exemption de la condition de la parité dans les listes de candidats présentées sous l’égide des partis agréés ou les listes indépendantes n’ont pas pu remplir cette condition», explique le ministre qui conditionne l’acceptation des listes à une autorisation de l’Autorité indépendante des élections. Aussi le projet de la nouvelle loi organique mettra fin à un autre phénomène, aussi sale que l’argent de la «chkara», le cumul des mandats. «Les élus ayant exercé deux mandats consécutifs ou distincts n’auront plus le droit de se représenter aux élections législatives».

Y. C.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici