L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Leader africain et première du classement de l’OPAEP : Double distinction pour Sonatrach

/La Sonatrach confirme pour une nouvelle fois sa place de leader africain et figure à la tête du dernier classement de l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole en termes d’exploration durant le premier trimestre de l’année 2022.

Dans son rapport trimestriel publié, hier, sur l’investissement dans l’exploration des hydrocarbures de ses pays membres, l’OPAEP indique que le début de l’année 2022 est marqué par le retour des explorations de pétrole et de gaz suite à l’investissement des Etats membres dans l’amélioration de leur production. «L’investissement dans l’exploration a permis à l’Algérie de réaliser d’importantes découvertes de nouveaux gisements pétroliers et gaziers et la confirmation d’autres réserves d’autres régions comme celui de Touggourt avec un volume avoisinant 1 milliard de barils et la découverte dans le bassin de Berkine avec des estimations initiales d’environ 140 millions de barils et une production par puits estimée 7.000 b/j de pétrole et 142.000 m3/j de gaz ou encore la découverte de gaz dans le bassin de Hassi R’mel avec un forage expérimental d’un puits produisant 925 barils par jour de pétrole et 6.456 m3 de gaz», lit-on dans le rapport de l’OPAEP.

Selon le rapport en question, ces découvertes renseignent sur «le retour des opérations des explorations en Algérie après la période de Covid-19». L’OPAEP qui rappelle que «les investissements dans l’exploration et la production dans le monde ont diminué en 2021 d’environ 23% par rapport à la période d’avant la pandémie. La baisse des nouvelles découvertes cette année-là a atteint son plus bas niveau depuis plusieurs décennies. Le volume total des nouvelles découvertes étant estimé à 4,7 milliards de barils d’équivalent pétrole en 2021, dont le pétrole représentait environ 66%», ajoute la même source. Pour ce qui est de ses prévisions pour l’année en cours, en matière d’investissement, l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole estime que «le monde est sur le point d’augmenter les investissements dans l’industrie pétrolière en 2022 pour atteindre 628 milliards de dollars, contre 602 milliards de dollars en 2021».

Sonatrach leader africain

Avec ces performances réalisées au cours de l’année dernière et le début de l’année courante en termes d’exploration, la compagnie nationale des hydrocarbures a préservé sa place de leader africain. «Sonatrach arrive en tête du classement annuel des 500 meilleures institutions africaines réalisé par le magazine Jeune Afrique pour l’année 2022», lit-on dans le communiqué du groupe publié hier.

Le groupe public s’est affiché depuis plusieurs décennies comme le plus important groupe sur le continent noir avec un chiffre annuel à l’exportation de 34 milliards de dollars en 2021. Avec le développement en cours de ses filières dans l’industrie pétrochimique, l’exploration et l’exploitation du gaz et de pétrole, le groupe vise à doubler ses performances durant l’année courante. Ce qui se traduit sur le terrain par les contrats signés avec ses partenaires étrangers. L’objectif essentiel de cette démarche et de cette nouvelle stratégie du groupe est de booster la production nationale et de s’imposer parmi les premiers fournisseurs du continent européen en énergie à moyen terme. Pour rappel, Sonatrach a enregistré au cours de l’année 2021 une hausse de sa production estimée à 5%, ainsi qu’une hausse de ses exportations de 18%. En revanche, ses importations ont connu une baisse de 70%, car elle n’a importé aucune quantité de carburant en 2021.

A. B.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus