Les dirigeants de Saidal sévèrement tancés par Ali Aoun (vidéos)

0
1440
Ali Aoun en visite de terrain ce samedi à Alger

Le ministre de l’industrie pharmaceutique, Ali Aoun, a donné un véritable coup de pied dans la fourmilière du groupe pharmaceutique public Saidal.

Aoun qui effectuait une visite dans les locaux du groupe semblait tellement sidéré par la situation au sein du groupe qu’il a tenu des propos des plus sévères envers les managers du groupe.

« Votre faiblesse doit disparaître parce qu’avec votre faiblesse vous risquez de disparaître et vous n’aurais que vos yeux pour pleurer », a commencé à déclarer, le ministre en s’adressant plus particulièrement à la première responsable du groupe.

« Aujourd’hui, l’échec n’est plus permis, et là je m’adresse à votre top management », a averti Ali Aoun soulignant que des têtes doivent tomber.

Vous les enlevez ou vous allez partir avec eux 

« Actuellement, à part une ou deux personnes, un ou deux cadres centraux, tout le reste, je m’excuse pour le terme, tu peux t’en passer », lance le ministre en continuant à s’adresser à la directrice du groupe.

« Je vous ai donné plusieurs fois l’instruction pour enlever telle et telle personne mais vous continuez à jouez. Si vous ne les enlevez pas vous allez partir avec eux », a tancé le ministre s’adressant toujours à la même responsable. « Je préfère être honnête avec vous, nous n’avons pas de temps à perdre », a t-il encore asséné.

Il y a une grave injustice dans cette société 

Abordant la question des salaires des travailleurs du groupe, le ministre a souligné qu' »il faut qu’il y ait une distribution équitable des salaires dans cette société ».

« Ceux qui ont mis en place ce système en 2012, c’était une étape pour détruire l’entreprise et vous le savez », a révélé Ali Aoun qui dit avoir visité l’unité de Gué de Constantine et que « c’était choquant ». « Des gens qui ont 20 ans, 30 ans ils continuent à toucher 35 000 à 40 000 DA » a t-il déclaré avant d’ordonner une révision des salaires.

Le responsable qui était là en 2012 payera un jour

« Revoyez les salaires des soit-disant top managers et revoyez les salaires des femmes de ménage et des gardiens, vous allez voir qu’il y a une injustice criarde. S’il y a un équilibre à rétablir c’est dans ce domaine là », a t-il soutenu.

Résumant la démarche de réforme à suivre, le ministre de l’industrie pharmaceutique a été clair et ferme. « Ce que nous demandons est une nouvelle organisation et une nouvelle grille des salaires. Il y a trop d’injustice chez vous, c’est grave ce qui s’est passé », a t-il poursuivi soutenant que « le responsable qui était là en 2012 payera un jour ».

« Je vous invite à faire passer rapidement, devant le conseil d’administration, la nouvelle organisation et la nouvelle grille des salaires avec application fin mars », a t-il lancé tout en préconisant de « ne pas créer d’injustice par d’autres injustices ». « Faites attention! », a t-il prévenu.

Lire aussi: Aoun annonce de combien baissera le prix du stylo d’insuline