L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Les inspecteurs du travail en grève et sit-in à partir d’aujourd’hui

/Les inspecteurs du travail dont la mission principale est de statuer et de trouver des solutions aux conflits sociaux, vont observer aujourd’hui une grève d’une journée suivie d’un rassemblement devant le ministère du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, qu’ils tiendront le 19 mars prochain, et ce, afin de réclamer une revalorisation salariale.

Cette action de protestation a été décidée par le conseil national du syndicat réuni le 12 mars dernier, en raison de «la politique suivie par le ministère de tutelle en matière de refus d’amélioration des conditions de travail» et «la fermeture des portes de dialogue en dépit des correspondances et demandes de réception par le ministre», a indiqué dans un communiqué,  le Syndicat national autonome des inspecteurs de travail (SNAIT) . Le Syndicat national des inspecteurs du travail qui a été créé en 2019, estime, en effet, «aberrant» qu’il n’ait pas été reçu, depuis, par tous les ministres du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale. Cela étant, il revendique de meilleures conditions de travail, notamment la «révision du régime indemnitaire et du statut particulier des inspecteurs du travail» et la «mise à disposition des moyens matériels pour pouvoir s’acquitter convenablement de leur mission».

«Injustice dans l’octroi de certaines primes…»

Il réclame, également, le renforcement de la protection des inspecteurs de travail pendant l’exercice de leur fonction par un cadre juridique approprié et l’augmentation des salaires, à travers notamment l’octroi de nouvelles indemnité et primes similaires à d’autres confrères. Le syndicat révèle, dans ce sens, «une certaine injustice dans l’octroi de certaines primes par rapport à d’autres confrères avec lesquels ils mènent des sorties conjointes sur le terrain» notamment ceux de la Cnas et de la Casnos.  Le syndicat demande, par ailleurs, «la conclusion d’un accord avec la Cnas, conformément au décret exécutif 97-424 qui consacre à l’inspection un pourcentage du fonds de la prévention contre les accidents du travail et les maladies professionnelles comme une aide, dont une partie sera versée sous forme de prime aux inspecteurs, alors que l’autre partie sera consacrée à équiper l’inspection du travail». Pour faire aboutir ses revendications, le SNAIT a déjà eu recours l’année dernière une grève de 5 jours qui a été largement suivie et appelé à restreindre les sorties individuelles ou conjointes avec les autres fonctionnaires sous la même tutelle».

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus