L’Iran assure que son action contre l’entité sioniste est basée sur la Charte de l’ONU

0
262
L’Iran assure que son action contre l’entité sioniste est basée sur la Charte de l’ONU

La mission permanente de l’Iran auprès des Nations Unies s’est exprimée sur l’action militaire menée samedi soir contre l’entité sioniste.

En effet et dans une déclaration relayée par l’agence officielle IRNA, l’Iran a assuré que l’attaque du samedi soir est basée sur l’article 51 de la Charte de l’ONU, relatif à la légitime défense, et qu’elle constituait une réponse à l’attaque meurtrière sioniste ayant visé le consulat iranien en Syrie.

« Les frappes de missiles et de drones à grande échelle lancées samedi soir contre l’entité sioniste en représailles à son attaque le 1er avril contre la section consulaire de l’ambassade iranienne à Damas, tuant sept Iraniens, dont deux commandants chevronnés » selon IRNA.

« La mission a déclaré que l’attaque contre l’entité sioniste pouvait être considérée comme conclue.  Toutefois, si le régime sioniste commet une nouvelle erreur, la réponse de l’Iran sera beaucoup plus sévère. Il s’agit d’un conflit entre l’Iran et le régime sioniste voyou, dont les Etats-Unis doivent se tenir à l’écart », a-t-elle averti.

Les gardiens de la révolution avertissent les Etats-Unis

Dans cette même optique, la mission iranienne a dénoncé le silence du Conseil de sécurité après l’attaque sioniste contre la représentation diplomatique de l’Iran en Syrie : « Si le Conseil de sécurité des Nations unies avait condamné l’agression sioniste contre les missions diplomatiques iraniennes à Damas et avait par la suite jugé ses auteurs, il n’aurait peut-être pas été nécessaire que l’Iran punisse l’agresseur » ajoute la même source.

Par ailleurs, le corps des gardiens de la révolution iranienne (CGRI) a déclaré dans deux communiqués distincts qu’il avait lancé des dizaines de missiles et de drones et frappé et détruit avec succès d’importantes cibles militaires appartenant à l’armée sioniste dans les territoires palestiniens occupés, en réponse aux nombreux crimes sionistes.

Le CGRI a également averti que toute menace de la part des Etats-Unis et de l’entité sioniste recevrait une réponse réciproque et proportionnée de la part de l’Iran.

L’Irak, la Jordanie et le Liban annoncent la réouverture de leur espace aérien

L’Irak, le Liban et la Jordanie ont annoncé ce dimanche la réouverture de leur espace aérien, fermé depuis samedi soir après l’attaque iranienne contre l’entité sioniste.

O.K.