Livraison de gaz à l’Espagne : Le ballet des méthaniers algériens

0
137

/Le premier indice viendra des unités de transformation de GNL installées sur la côte espagnole. Selon les données d’Enagás, les usines de regazéification de GNL ont augmenté, au courant mois du novembre, leur capacité de 4.000 GWh / jour.

Le respect de l’engagement algérien est confirmé par la vérification des données énergétiques répertoriées sur les usines de regazéification, qui sont passées de 19.205,4 GWh/jour en octobre à une production de 23.189 GWh/jour en novembre. Les méthaniers qui transportent le GNL en provenance d’Algérie arrivent aux usines de regazéification de Carthagène et de Barcelone de manière plus fréquente, conduisant à une multiplication par deux de leur production. A titre d’exemple, le centre de Murcie est passé de la conversion de 2.254,7 GWh/jour en octobre à 4.395,9 GWh/jour actuellement. La centrale catalane, quant à elle,  transformera 4.512,9 GWh/jour en novembre, contre 2.279,6 GWh/jour le mois précédant. Pour les cinq prochains mois, il est prévu en effet, 136 rotations de méthaniers (chiffres incluant l’ensemble des importations espagnoles). L’ensemble des slots ont déjà été attribués pour organiser le déchargement des navires dans les usines espagnoles entre novembre et mars. Ce chiffre est exceptionnel sachant que sur toute l’année précédente, sur une période de douze mois, il a été déchargé 86 navires seulement.

Le GME fait partie du passé désormais

Selon les données annoncées par Sedigas, l’Algérie envoie, jusqu’à présent, 44,9% du gaz naturel que l’Espagne consomme. Avant la fermeture du gazoduc GME, 19,9% des livraisons ont parcouru ce tracé et 21% ont été réalisé à travers le gazoduc de Medgaz. Les 4% restants ont été transportés par méthaniers, sous forme de Gaz Naturel Liquéfié (GNL). Naturgy a confirmé encore une fois que l’expansion des capacités du gazoduc Medgaz sera une réalité avant la fin de l’année. L’entreprise espagnole, qui gère pour l’Espagne ce gazoduc, a expliqué que les travaux  visant à porter sa capacité à 10.500 millions de mètres cubes par an se concrétisera dans moins de deux mois. En attendant la fin des travaux et pour combler les quantités assurées par le GME, le nombre de méthaniers déjà partis d’Algérie s’est démultiplié. L’armada de navires transportant le GNL algérien vers l’Espagne a ressui à faire taire tout le monde, y compris les plus sceptiques.

Black-out général exclu

La fermeture du gazoduc et la récente alerte autrichienne sur un éventuel black-out majeur en Europe a ravivé  l’inquiétude de l’opinion publique espagnole. Face à cette rumeur, les Européens en général et les Espagnols en particulier cherchent même à s’armer d’un kit de survie. Sur les dernières semaines, l’Espagne est le pays européen avec la plus forte croissance de la demande pour ces produits. La recherche de différents équipements de survie a explosé. Les réchauds et les gazinières de camping, ont vu leurs ventes augmenter de 600%. Cette situation a conduit à l’intervention sur les medias de nombreux experts, relayé par les services de communication des grandes sociétés énergétiques espagnoles pour rassurer leurs concitoyens. Ils ont tous exclu la possibilité d’une panne majeure.

C. S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici