L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Sports

L’OM est bouillant sur Belaïli, le petit trésor du foot algérien

L’OM prépare son retour en Ligue des Champions et oriente son mercato vers un recrutement à tous les secteurs de jeu. Offensivement, Jorge Sampaoli veut continuer à mettre un peu de folie et lorgne pour cela sur Youcef Belaïli, le virevoltant ailier du Stade Brestois et de l’Algérie.

La short-list de l’OM s’allonge d’un nom. Dans le secteur offensif, Pablo Longoria s’active de plus en plus pour une pépite merveille qui pourrait plaire aux supporters et faire chavirer le Stade Vélodrome. Ce joueur n’est autre que Youcef Belaïli, virevoltant international algérien qui réalise un retour en Europe de toute beauté ces derniers mois. Libre de tout contrat, il a signé à Brest cet hiver avec l’ambition de retrouver temps de jeu et visibilité. Pari réussi… Et ses dernières prestations avec la sélection algérienne montrent bien qu’il a retrouvé la forme. Rapide, technique, efficace et intenable sur son couloir, Youcef Belaïli est une super affaire de l’été qui arrive. Et l’OM veut en profiter.

Une vraie affaire

A 30 ans, Youcef Belaïli est un joueur d’expérience avec des qualités techniques parfaites pour le jeu proposé par l’OM de Jorge Sampaoli. A l’instar de Cengiz Under, il pourrait parfaitement prendre un côté et devenir un poison pour les défenses adverses. Sa maturité apporterait un plus au secteur offensif marseillais, qui manque parfois de sang-froid dans les moments importants. Et la saison prochaine, en Ligue 1 comme en Ligue des Champions, il en faudra de l’expérience et du métier… Clairement, le profil de Belaïli colle parfaitement aux besoins marseillais. Et c’est une affaire à faire puisque le joueur semble libre de tout contrat ! A Brest, il a signé un contrat de six mois. Une option lui permet de rester pour deux ou trois saisons. Mais rien d’obligatoire ! S’il trouve une opportunité ou un challenge intéressant, il peut dire oui sans que Brest ne puisse le retenir…

Longoria doit faire des coups

En plus du profil parfait pour l’OM, les conditions financières de sa venue collent aussi au contexte marseillais. Si le club va avoir quelques moyens cet été, Frank McCourt ne va pas ouvrir les vannes. Il faut encore boucher un trou dans les comptes. Et même si l’homme d’affaire est toujours ambitieux, il ne signera pas de chèque sans regarder les montants. Une enveloppe de 50 millions d’euros pourrait être mis à la disposition de Sampaoli. Avec cette somme, l’OM peut signer deux milieux de terrain, deux défenseurs et un attaquant. Jordan Veretout pourrait venir pour 10 millions d’euros en provenance de l’AS Rome. Mohamed-Ali Cho (Angers) contre un chèque de 12 millions d’euros. Pour le reste, les dossiers sont ouverts mais il ne restera « que 30 millions » pour faire son marché. Une arrivée libre de tout contrat peut faire du bien à l’OM et ses finances. Mais attention à la concurrence, car le petit Belaïli intéresse beaucoup de monde. En Ligue 1, le RC Lens et Lille sont également sur le coup. Deux clubs qui peuvent lui offrir plus de garantie de temps de jeu que l’OM. Et des clubs étrangers, à l’affût de la belle affaire, pourraient avoir leur mot à dire.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus