Lutte contre les feux de forêt : Le ministère de l’agriculture déclare l’état d’alerte maximale

0
272
Lutte contre les feux de forêt : Le ministère de l'agriculture déclare l'état d'alerte maximale

PAR ADEL C.

Le ministère de l’agriculture et du développement rural prend les devants. Face à la hausse des températures, le département de Henni a déclaré hier l’état d' »alerte maximale » pour l’ensemble des intervenants dans la campagne de prévention et de lutte contre les
feux de forêt.

Malheureusement, les images des feux de forêt sont revenues ces dernières heures après que plusieurs incendies se sont déclenchés dans différentes régions du pays. Les premiers ont été enregistrés dimanche dans les wilayas de Sétif, plus précisément à Beni Chebana, commune de Beni Ourtilane, à Tissemsilt (commune de Bordj Bou-Nâama), à Annaba (forêt Seraïdi), Blida, à Sidi Mohamed Ben Aich, et enfin Batna dans la forêt de Haouz Azab.

Hier, d’autres ont été enregistrés à Sidi Bel-Abbès où il a fallu l’intervention de cinq équipes de la protection civile pour éteindre l’incendie qui s’est déclaré à la forêt « Spector » de Aïn
El-Berd.

Dans le centre du pays, plus exactement à Boumerdès, deux hectares ont été ravagés par
les flammes dans la commune Timezrit (daïra Isser). A Chlef, un incendie s’est déclenché dans une forêt située à Abou El-Hassan. Si aucune perte humaine n’est à déplorer jusqu’à présent, plus de cent hectares de couvert forestier ont été détruits.

Une telle situation a bien sûr poussé les sapeurs-pompiers à rester mobilisés et prêts à intervenir à n’importe quel moment. Il faut dire aussi que la vague de chaleur qui s’abat sur le pays n’a pas arrangé les choses, mais jusqu’au moment où nous mettons sous presse tous les feux ont été maîtrisés grâce aux efforts fournis sur le terrain.

2 avions bombardiers d’eau ont participé à l’extinction de l’incendie à Sétif

L’incendie qui s’est déclenché dans l’un des villages de Beni Ouartilane et qui a détruit 80 ha de couvert forestier constitué d’oliviers, d’arbres fruitiers, de pins d’Alep, de chêne vert et de broussailles comme l’a révélé le commandant Ahmed Lamamra dans une déclaration à l’APS a été maîtrisé grâce aux 80 éléments présents sur place mais aussi et surtout à l’intervention de deux avions bombardiers d’eau.

Dans une vidéo postée sur la page facebook de la protection civile, on voit les deux appareils intervenir à maintes reprises pour stopper l’avancée des flammes. Le commandant Lamamra a précisé que « dans cette opération, 14 camions anti-incendie ont été utilisés. Ils étaient soutenus par deux avions bombardiers d’eau, d’une capacité de 3.000 litres chacun.

Ces deux avions, stationnés à l’aéroport de Béjaïa, ont dû effectuer plusieurs sorties pour aider à l’extinction du sinistre », avant d’ajouter : « Les sapeurs-pompiers, aidés par des
citoyens de la région, sont parvenus à sauver d’importantes propriétés agricoles telles que des vergers, des poulaillers, des ruches d’abeilles, ainsi que plusieurs habitations. »

Le niveau de vigilance relevé

Le ministère de l’agriculture et du développement rural a déclaré hier dans un communiqué l’état d' »alerte maximale » pour l’ensemble des intervenants dans la campagne de prévention et de lutte contre les feux de forêt, en vue de faire face à toute urgence, en raison des conditions climatiques marquées par une hausse importante des températures.

Le ministère, précise le communiqué, « a élevé le niveau de vigilance et d’opérationnalité, en raison des conditions climatiques exceptionnelles et des bulletins spéciaux émis par l’office national de météorologie, outre l’observation de certains comportements négatifs et irresponsables ».

Le ministère de l’agriculture a tenu à rappeler certaines mesures et interdictions en vigueur depuis le début du mois de janvier, notamment au niveau des zones forestières. Des mesures à l’image de l’interdiction des barbecues et le gel de la production du charbon
au niveau des forêts. Les patrouilles mixtes des agents forestiers et des éléments de la protection civile sont également renforcées.

A. C.