Marc Mauco, entrepreneur français et consultant en busines développement : «L’Algérie sera acteur incontournable sur l’échiquier économique mondial»

0
2062
Marc Mauco, entrepreneur français et consultant en busines développement : «L’Algérie sera acteur incontournable sur l’échiquier économique mondial»

Marc Mauco, un entrepreneur français installé à Oran depuis 13 ans et qui exerce également en tant que consultant en business développement, croit en un avenir radieux pour l’économie algérienne. Dans cet entretien accordé à l’Algérie Aujourd’hui, il explique les raisons qui le poussent à y croire si fort.

Entretien réalisé par Zine Haddadi

 Vous vous êtes montré très enthousiaste concernant les possibilités d’investissement en Algérie. Quelles sont les raisons qui vous poussent à croire en l’Algérie comme puissance économique régionale en devenir ?

Je suis très enthousiaste à propos des opportunités d’investissement en Algérie, principalement en raison de trois facteurs clés. Tout d’abord, la position géographique de l’Algérie, qui sert de carrefour entre l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient, offre un potentiel immense pour le commerce et l’exportation. De plus, la jeunesse de la population, dynamique et de plus en plus qualifiée, représente une ressource humaine attrayante pour les investisseurs. Enfin, les vastes ressources naturelles du pays, qui vont bien au-delà des hydrocarbures, offrent des opportunités diversifiées d’investissement.

Il n’est un secret pour personne que la lourdeur des procédures administratives ont été pendant longtemps un frein pour l’investissement en Algérie. Pensez-vous que le nouveau code d’investissement a réglé cette problématique ?

Concernant la «lourdeur» des procédures administratives, je pense que le nouveau code d’investissement marque un progrès significatif. Il a été conçu pour simplifier les démarches, réduire les délais et améliorer la transparence, ce qui devrait encourager davantage d’investissements. Cependant, il est clair que la mise en œuvre de ces réformes prendra du temps et que leur succès dépendra de leur application rigoureuse.

Quels sont les domaines ou les filières qui vous semblent être les plus idéals pour des investissements en Algérie ?

Les secteurs que je trouve les plus prometteurs pour les investissements en Algérie incluent les énergies renouvelables, le secteur technologique et l’agroalimentaire. Ces domaines bénéficient d’un soutien gouvernemental pour la diversification économique et possèdent un potentiel énorme grâce aux ressources et compétences locales.

L’Algérie œuvre pour la diversification de ses ressources et pour sortir de la dépendance aux hydrocarbures. Pensez-vous qu’elle arrivera à s’en défaire rapidement ?

Quant à la question de la diversification économique et de la réduction de la dépendance aux hydrocarbures, je pense que l’Algérie est engagée dans un processus prometteur, bien que ce soit un chemin long et exigeant. La transformation vers une économie diversifiée requiert le développement de secteurs industriels et de services qui sont compétitifs sur le marché international. Je fais partie d’une table ronde sur le développement des énergies renouvelables en Algérie et il y a de très gros projets en ce sens.

La numérisation avance en Algérie. Quelle place peuvent avoir les startups dans le paysage économique algérien dans les prochaines années ?

Pour ce qui est de la numérisation, elle avance rapidement, et les startups vont jouer un rôle crucial dans l’économie algérienne dans les années à venir. L’amélioration continue de l’accès à internet et des infrastructures numériques, combinée à un soutien accru pour les jeunes entrepreneurs, positionne idéalement les startups pour stimuler l’innovation et la création d’emplois, enrichissant ainsi l’économie du pays. L’Algérie a les atouts pour devenir le pays leader et le modèle à suivre dans le domaine de la tech du continent africain.

Pour moi, l’avenir de l’Algérie sera radieux, obligeant le reste du monde à la reconnaître à sa juste valeur. Longtemps ignorée et sous-estimée, elle reprendra bientôt la place qu’elle mérite en tant qu’acteur incontournable sur l’échiquier économique mondial.

Z.H.