Marché des assurances en 2021 : L’assurance entreprise tire la croissance du secteur vers le haut

0
122

/Le marché des assurances a enregistré une croissance qui dépasse les 4% durant l’exercice de l’année précédente, après une année 2020 très difficile, en raison de l’impact de la crise sanitaire sur le secteur. En effet, si dans l’année 2020, le secteur a enregistré un recul de 5%, la reprise de l’activité lui a permis d’améliorer ses performances durant la période de 2021 marqué par une reprise graduelle de l’activité dans tous les domaines. 

En fait, d’après le présent de l’Association des sociétés d’assurances (UAR), Benmicia Youcef, le marché des assurances a renoué avec la croissance en 2021. Une croissance qui est «tirée essentiellement par l’assurance des entreprises». Cette réalisation, est l’un des résultats de la reprise de l’activité économique dans le pays en 2021, après une année 2020 très difficile en raison des mesures de confinement et la réduction de l’activité des entreprises, ce qui pourrait être expliqué par la croissance enregistrée dans la branche assurance entreprises. En matière de chiffres et durant l’année 2021, le marché des assurances a enregistré «un chiffre d’affaires avoisinant les 144,1 milliards de DA, soit une croissance de 4,3% par rapport à la même période de 2020», d’après l’UAR  Pour ce qui est des performances du secteur par branche d’activité, l’assurance de dommage enregistre une «progression de 5,8% pour un total des primes évaluées à 133,3 milliards de DA», selon la même source. De son côté, l’assurance incendie et risque divers garde toujours la barre haute avec une performance de de plus 15% par rapport à l’année 2020. Pour la branche automobile, la situation semble un peu compliquée durant l’année écoulée. Cette branche qui était parmi les plus performantes dans le passé a enregistré une chute de 2,2%, d’après le bilan annuel de l’UAR. Une situation qui pourrait être expliqué par l’arrêt des importations et de montages de véhicules sur le marché national. La production des assurances vie quant-à-elle, a enregistré un chiffre avoisinant les 10,6 milliards de DA, soit une baisse de 10,8% par rapport aux réalisations enregistrées au 31 décembre 2020, explique le document de l’UAR qui affirme que toutes «les branches seraient en baisse, mis à part la branche vie-décès qui maintiendrait une évolution estimée à 1,4%», selon les données du CNA.   Pour ce qui est du développement du secteur des assurances en Algérie, le président de l’UAR, a appelé à la révision du cadre réglementaire régissant le secteur et qui remonte à l’année 1995. Pour le cadre réglementaire de l’activité d’assurance en Algérie, il a soutenu qu’il «était grand temps d’apporter des réformes à l’ordonnance n 95-07 du 25 janvier 1995 relative aux assurances. Une seule révision a été opérée en 2006 en plus des modifications introduites par les lois des finances dont celle de 2020 qui avait introduit l’assurance Takaful (assurance conforme à la Charia)»

A. B.