Maroc : appel à un sit-in contre la visite du ministre de la Défense israélien

0
14

Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l’entité sioniste a appelé à un sit-in, aujourd’hui, devant le Parlement à Rabat,  « pour exprimer en force le rejet de la visite du ministre sioniste de la Défense » au Maroc, prévue aujourd’hui et demain.  « Tous les membres du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation avec l’entité sioniste rejettent la visite de Benny Gantz, ministre de la Défense sioniste au Maroc qui s’inscrit dans le cadre de la politique de renforcement de la normalisation avec l’entité sioniste », a indiqué l’organisation dans un communiqué publié sur sa page Facebook, appelant « tous les défenseurs de la cause palestinienne à venir en masse à ce sit-in, afin d’exprimer leur rejet de la politique de normalisation initiée par les autorités marocaines ». Le Front marocain de soutien à la Palestine a noté, dans ce sens, que « le ministre de la Défense de l’entité sioniste est un criminel de guerre et responsable de plusieurs massacres notamment dans la Bande de Ghaza, dont certains se hissent au rang de crimes contre l’humanité », appelant « la justice marocaine à jouer son rôle et procéder à l’arrestation du Boucher de Ghaza dès son arrivée au Maroc ». Pour rappel, lundi, le collectif « Marocains contre la normalisation » avait dénoncé la « propagande hystérique » menée par des médias du Makhzen en faveur du « responsable du bureau de liaison sioniste » au Maroc à travers la couverture de ses différentes activités.  Il a estimé, dans une publication sur sa page Facebook, que la normalisation avec les sionistes avait atteint ces derniers jours une phase « hystérique ». « En effet, toutes les activités du responsable du « Bureau de liaison sioniste » au Maroc sont couvertes par les médias locaux. Certaines de ses activités ont vu la participation de hauts responsables marocains », s’est-il indigné. Avant de s’interroger : « Comment le gouverneur de Tanger peut-il quitter son travail pour se rendre dans un hôpital, accompagné du (responsable du Bureau de liaison israélien) afin de rendre visite à un Israélien qui a eu un accident il y a quelques jours? ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici