Mohamed VI fait l’autruche

0
138

/Accusé officiellement par l’Algérie d’être l’organisatrice des bombardements de deux camions de marchandises civils, la cour du roi du Maroc n’a toujours pas répondu à cette attaque de manière officielle.

Dans un premier temps, c’est à travers l’AFP, canal non officiel, mais néanmoins habituel, que le makhzen a choisi de laisser fuiter un semblant de réaction qui n’a pas réussi à convaincre grand monde, y compris parmi les alliés du palais. Hier, à l’occasion d’un discours du richissime monarque, les observateurs avaient espéré que les autorités rectifient le tir. Il n’en fut rien. Aucun mot sur l’agression ayant entrainé la mort de trois de nos concitoyens. Ni démenti, ni contre-attaque, ni même des condoléances hypocrites habituelles en de telles circonstances. Pour le makhzen et son roi, l’Algérie ne doit être citée dans aucun discours officiel. Mohamed VI prendra la parole pendant sept minutes, en pleine crise diplomatique avec ses voisins algérien et espagnol pour rappeler des généralités avec pour toile de fond l’accord de décembre 2020 entre l’Etat sioniste et le Maroc sous la cape protectrice de Donald Trump. Pour rassurer ses sujets, il va citer le nombre de la petite vingtaine de pays et de monarchies qui ont validé l’option de la «marocanité» sur le Sahara, mais son assurance va vite s’effriter quand il va interpeller les pays qu’il considère comme amis du Maroc à faire preuve de beaucoup plus d’audace dans leur soutien à son royaume. Acculé par la diplomatie algérienne, le Roi a choisi de faire l’autruche. Si par le passé, sa stratégie de communication qui consistait à diaboliser son voisin algérien avait réussi à le tenir à l’abri des critiques internationales, aujourd’hui, les données changent jour après jour. Le Maroc, grâce à une  démarche marketing bien étudiée a réussi à mettre en avant une image de sagesse et de pondération, mais a perdu tout son potentiel en l’espace d’un an. Tout commence en décembre 2020 quand au mépris du droit international, le Maroc choisit de dealer la question sahraouie avec l’administration Trump, alors que le règlement du Sahara Occidental est confié aux Nations Unies. Première attaque contre Alger.  Quelques mois plus tard, le ministre israélien des Affaires étrangères lance une attaque frontale contre Alger avec la bénédiction du Makhzen. Deuxième acte de violence. Et enfin quand, l’ambassadeur du Maroc aux Nations Unies parle d’autodétermination à donner au « vaillant peuple de Kabylie« , le doute n’est plus permis. Le «méchant» pouvoir algérien tant décrié par Rabat ne passe plus. Aujourd’hui, après l’attaque contre trois civils innocents, l’Algérie compte montrer à la communauté internationale la nature du régime marocain. Bref, bientôt on saura qui sont les vrais méchants.

C. S.

La grave révélation de John Bolton à propos de Mohamed VI

L’ancien conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, John Bolton, a fait une révélation grave en rapport avec le Roi du Maroc et ses ambitions expansionnistes dans la région. «Au cours d’une visite que j’ai effectuée à Marrakech, j’ai rencontré Mohamed VI dans son bureau. Une carte géographique du nord de l’Afrique accrochée derrière son bureau a particulièrement attiré mon attention. On y voyait, en plus du Sahara Occidental, une grande partie du nord de la Mauritanie ainsi qu’une partie de l’ouest de l’Algérie annexées au Maroc. Je croix que le problème dans la région n’est pas l’Algérie. Je croix aussi que les Sahraouis ont le droit de décider de leur sort», dira-t-il lors d’un débat avec 3 autres spécialistes en la question. John Bolton avait auparavant critiqué la décision de Trump de reconnaitre la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, relevant l’impact que cela aura sur les relations algéro-américaines. Bolton avait jugé que «le renversement d’une politique américaine de longue date n’était pas une bonne idée. Je pense donc que c’était une grave erreur à bien des égards, mais c’est une erreur qu’on peut corriger», disait-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici