Nissan reçoit l’accord préalable pour entamer les importations

0
179

Acteur majeur de la distribution automobile jusqu’en 2017, année de mise en place des quotas et de nouveaux dispositifs pour l’importation de véhicules neufs, Nissan revient en Algérie à la faveur de l’accord préalable accordé par le ministère de l’industrie et de la production pharmaceutique au groupe Hesnaoui, représentant historique de la marque nippone en Algérie et qui semble maintenir ses ambitions industrielles locales.
Nissan, qui vient élargir les rangs des marques asiatiques autorisées à reprendre les activités commerciales dans le pays, devient ainsi la 3e marque nippone à effectuer son retour, après Toyota et Suzuki, sachant que seule cette dernière a décroché son agrément
définitif, selon Mokdad Aggoune, président du secrétariat technique pour le suivi du dossier des véhicules et directeur de l’intelligence économique au ministère de l’industrie et de la production pharmaceutique. Ce dernier, qui intervenait lundi au forum d’El Moudjahid, précisait que sur les 41 agréments accordés, 12 le sont pour des marques automobiles dont 75% sont asiatiques, à majorité chinoise (86%).