L'Algérie Aujourd'hui
A la Une

Nouveau verdict contre Abdelkader Zoukh

Le tribunal de Koléa dans la wilaya de Tipaza a rendu son verdict dans une affaire de corruption impliquant l’ex-wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

En effet, L’accusé a écopé ce jeudi d’une peine de 3 ans de prison dont une année avec sursis dans l’affaire d’octroi d’un lot de terrain au groupe médiatique Ennahar à Alger.

Selon le prononcé de l’affaire, Abdelkader Zoukh est accusé de « trafic d’influence » et « octroi d’indus privilèges » au groupe Ennahar « en violation de la législation nationale ». L’accusé devra également s’acquitter d’une amende de 300 mille dinars et d’une autre de 200 mille dinars comme réparation au profit de la partie civile.

A noter que le patron d’Ennahar, actuellement en prison pour d’autres affaires, a comparu dans ce procès en tant que témoin.

L’ex-wali de la capitale a été jugé au niveau du tribunal de Koléa pour des faits commis sur le territoire de la wilaya d’Alger selon la procédure qui prévoit la poursuite des walis devant des juridictions différentes de celles où ils exerçaient leur fonction.

D’autres affaires de corruption

L’ex-numéro 1 de la capitale purge déjà une peine de prison suite à sa condamnation dans trois affaires de corruption par le la Cour de Tipaza en relation avec l’octroi des d’indus privilèges et des biens immobiliers à la famille de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel et les deux hommes d’affaire, Ali Haddad et Mahieddine Tahkout.  

Pour rappel, les peines prononcées le 29 décembre dernier par ladite Cour après le pourvoi en cassation accepté par la Cour suprême, varient entre une année cinq ans de prison ferme.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus