Nouvelle agression marocaine « ignoble » contre Sultana Khaya

0
14

Les forces d’occupation marocaines pratiquent, une fois de plus, les pires formes de répression contre la militante sahraouie des droits humains Sultana Khaya qui a été « violée et agressée brutalement », a indiqué hier la Commission sahraouie des droits de l’homme (Conasadh), dans un communiqué condamnant cette agression « ignoble et lâche ». « Une fois de plus, au mépris de toutes les normes, des traités internationaux des droits humains et des Conventions de Genève relatives à la protection des civils sous occupation, les autorités marocaines pratiquent les pires formes de répression contre la défenseuse sahraouie des droits humains Sultana Khaya et sa famille », dénonce la Conasadh. Tôt hier, des dizaines de membres des forces de sécurité marocaines masqués ont attaqué le domicile de la famille de Sid Ibrahim Khaya, assiégée depuis le 19 novembre 2020, selon la même source. « Trois membres des forces de sécurité ont immobilisé Sultana Khaya, qui hurlait à cause de la torture et tentait de s’échapper de leurs mains, elle a été violée et agressée brutalement », souligne le communiqué, ajoutant que sa sœur a subi les mêmes pratiques inhumaines. « Toute cette agression a eu lieu devant leur mère, Minatu Emberic, 84 ans, qui tremblait de peur alors qu’elle suppliait ceux qui avaient maltraité sa fille d’arrêter leur crime odieux », a-t-on ajouté de même source. La Conasadh « condamne dans les termes les plus forts cette agression ignoble et lâche des autorités d’occupation marocaines contre la famille Khaya, assiégée de manière brutale », indique le communiqué. Elle « condamne fermement le silence des Nations unies et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui jouent un rôle honteux et incompréhensible, car ils n’ont rien fait pour protéger les civils (sahraouis) sous occupation dans le cadre de leur mandat de mettre en œuvre les dispositions des Conventions de Genève », selon le texte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici