L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Omra : des agences de voyage saluent la décision de réouverture des inscriptions 

/Plusieurs agences de voyage ont salué la décision prise récemment par les autorités supérieures du pays pour la réouverture des inscriptions à la saison de la omra durant le mois de ramadan après deux ans de suspension en raison de la propagation du Covid-19, qualifiant cette décision de « juste et importante » pour leurs activités.

Le président de la Fédération nationale des artisans et du tourisme (FNAT), Hassen Kaddache, a salué cette décision qui est de nature à contribuer, a-t-il dit, « à la redynamisation de l’activité commerciale et touristique des agences qui ont souffert d’une stagnation durant plus de deux années, ce qui a conduit à la faillite de certaines agences et au licenciement de leurs fonctionnaires ». Pour le président de l’Union nationale des Agences de Tourisme et de Voyages (UNATV), Mouloud Youbi, la décision de réouverture des inscriptions est « très importante » pour la poursuite de l’activité des agences qui ont enregistré des pertes financières importantes durant les deux dernières années. Qualifiant la décision de réouverture des inscriptions à la saison de la Omra de « juste », le même responsable a plaidé pour la poursuite de cet effort afin de participer à la prochaine saison du hadj. « En dépit des efforts consentis par ces agences pour la diversification de leurs produits touristiques afin d’attirer les clients durant la saison estivale et la saison du tourisme saharien, ces dernières n’ont pas réussi à enregistrer des gains financiers acceptables pour compenser les pertes enregistrées en raison du Covid-19 », a-t-il ajouté, soulignant l’importance de la réouverture de la saison de la omra pour permettre aux agences touristiques de retrouver une bonne santé financière.

L’UNATV veut une révision du cahier des charges

Le président de l’UNATV a fait savoir que la majorité des agences touristiques avaient adhéré à ce projet et entamé les préinscriptions des pèlerins, en sus de l’envoi de premières vagues, même en nombre réduit. Selon le même responsable, ces agences sont en passe de préparer une correspondance au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs pour la révision de l’article 13 du cahier des charges relatif au transfert bancaire du pèlerin vers une banque saoudienne, outre l’augmentation du nombre de vols à destination des Lieux saints d’autant que l’offre actuelle ne satisfait pas aux fortes demandes sur la omra durant le mois sacré. M. Youbi a expliqué, dans ce sens, que les agences avaient d’abord pris en charge le cas des citoyens qui s’étaient inscrits et payé les frais de la Omra sans pouvoir pour autant l’accomplir en raison de la pandémie du coronavirus en 2020, relevant que la décision des pouvoirs publics est une opportunité pour eux de récupérer ces frais en accomplissant la omra cette année.

De son côté, le président de l’Association nationale des agences de voyage (ANAV), Mohamed Amin Berdjem a affirmé que la décision de réouverture de l’activité de la omra est intervenue au « bon moment », considérant le retour de cette activité comme une bonne chose pour les agences qui commenceront  « progressivement » en fonction du nombre de billets accordés par les compagnies aériennes.

Jugeant, toutefois, que le nombre de billets est « insuffisant » et ne répond pas aux demandes de tous les clients, il a rappelé que les agences concernées par l’organisation de la omra ont toutes obtenu des licences après l’élaboration d’un cahier des charges par l’Office National du Pèlerinage et de la Omra (ONPO) pour une bonne organisation de ce rite. Pour sa part, le directeur général de l’ONPO, Ahmed Slimani, a indiqué que « le nombre définitif d’agences de tourisme et de voyage autorisées à organiser l’activité de la omra pour la saison en cours » s’élève à 349 agences sur 469 ayant déposé leur candidature pour cette opération, faisant état de 120 dossiers rejetés, car ne remplissant pas les conditions requises. Concernant le déroulement de l’opération d’inscription sur le portail algérien de la Omra, et le téléchargement du cahier des charges, l’Office a précisé que « les dossiers renseignés sont traités dans les 24 heures, ainsi 130 autorisations ont été remises aux agences qui remplissaient les conditions requises ».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus