Pakistan : le Premier ministre échappe à la chute

0
15
13-10-2019 El primer ministro de Pakistán, Imran Jan POLITICA INTERNACIONAL -/Iranian Presidency/dpa

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a obtenu hier la dissolution du parlement et la convocation d’élections anticipées dans les trois mois, après avoir échappé à une motion de censure de l’opposition pour le renverser. Ce coup de théâtre survient alors qu’Imran Khan avait perdu il y a quelques jours la majorité parlementaire nécessaire pour surmonter la motion de censure déposée par l’opposition qui l’accuse de mauvaise gestion économique et de maladresses en politique étrangère. Mais hier, à l’ouverture de la séance au cours de laquelle cette motion devait être examinée, le vice-président de l’Assemblée nationale, Qasim Suri, un fidèle de M. Khan, a créé la surprise en annonçant qu’il refusait de la soumettre au vote, la jugeant « contraire à la Constitution ».