L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Palestine : l’Algérie passe à l’action

Tebboune-et-Gueteres

/Hier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a adressé un message au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, concernant les atteintes au caractère sacré de la mosquée Al-Aqsa en Palestine.

Au moment où le Maroc dont le roi préside le comité d’Al Qods, tente de se soustraire à ses obligations, en bloquant une initiative arabe, présentée par l’Algérie, visant à condamner ces atteintes et violations qui se déroulent à la mosquée d’Al-Aqsa, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune prend sur lui d’interpeller les instances  internationales. D’abord, le SG des Nations Unies qu’il alerte afin de faire cesser les attaques commises contre les lieux sacrés de la mosquée d’Al Aqsa, l’oppression exercée par l’occupation sur les civils palestiniens, mettant en exergue le caractère inévitable d’une solution pacifique et juste, à savoir le droit du peuple palestinien à établir son Etat national souverain. La communauté internationale est ensuite interpellée pour assurer la protection nécessaire aux civils palestiniens. «Les attaques commises par les forces d’occupation israéliennes contre le caractère sacré de la mosquée Al-Aqsa et la violence contre les fidèles non armés rappellent une fois de plus les violations systématiques et les dérapages des droits de l’homme et des libertés fondamentales» a, en effet écrit le président Tebboune à Guterres.

Pour une solution pacifique et juste

«Ces développements dangereux surviennent dans un contexte international tendu, exacerbent l’instabilité dans la région du Moyen-Orient et entravent davantage la recherche d’une solution juste et définitive à la question palestinienne», a-t-il souligné, ajoutant que «ces événements témoignent de l’oppression exercée par l’occupation sur les civils palestiniens, qui, par leur résistance et leurs sacrifices, commandent tout le respect». Et de mettre l’accent sur la nécessité d’une solution pacifique et juste au conflit israélo-palestinien. «Dans le même temps, ces conditions tragiques injustifiées mettent en évidence le caractère inévitable d’une solution pacifique et juste, que la communauté internationale ne cesse de souligner, par son attachement à la nécessité de répondre aux droits nationaux inaliénables du peuple palestinien, au premier rang desquels se trouve son droit à établir son État national indépendant avec Al Qods comme capitale».

Assurer la protection aux civils palestiniens

Si la situation s’aggrave, le président Tebboune rappelle la communauté internationale à son devoir d’«assumer l’entière responsabilité, car elle doit, par l’intermédiaire de l’ONU et du Conseil de sécurité en particulier, accélérer l’action pour assurer la protection nécessaire aux civils palestiniens et leur caractère sacré conformément au droit international». Mais aussi, «la nécessité d’avertir l’occupation des conséquences de toute mesure susceptible d’attiser les tensions et de poursuivre le cycle de la violence». Le président Tebboune rappelle, en outre, que «la crédibilité de l’ONU est souvent remise en cause par des actes de violence répétés et l’insistance à imposer un fait accompli, ce qui accroît les inquiétudes légitimes des peuples qui croient en une communauté internationale juste et coexistante». «Face à ces exactions subies par la Palestine, les Nations Unies doivent répondre avec force à la revendication du droit à la vie et à la justice, telle qu’exprimée dans les manifestations pacifiques», ajoute M. Tebboune. Et, M. Tebboune d’insister auprès du SG de l’ONU pour qu’il accorde «une attention particulière à ces développements et encourage le Conseil de sécurité à se saisir immédiatement de ces situations préoccupantes, en vue de prendre les mesures appropriées qu’elles nécessitent». A noter que le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a également discuté avec le Président russe Vladimir Poutine, hier soir, de la situation internationale à la lumière de l’évolution de la situation désastreuse en Palestine occupée, en particulier la violation du caractère sacré des lieux saints islamiques à  Al Qods. Cela intervient alors que se poursuivent les incursions quotidiennes effectuées par des colons israéliens contre la mosquée Al-Aqsa sous la protection des forces d’occupation israéliennes, qui agressent sauvagement les fidèles palestiniens, dans une violation flagrante du droit international et du statut juridique et historique. Alors qu’un élan international de solidarité tarde à se manifester.

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus