L'Algérie Aujourd'hui
Dernières infos

Pas de «khawa khawa» à Laâyoune

/Après la victoire de la sélection algérienne sur sa voisine de l’Ouest, la presse marocaine dans son ensemble a salué l’esprit sportif qui a caractérisé la rencontre insinuant que du côté marocain la rivalité se limitait au cadre sportif, loin de toute animosité.

Dans les faits, les événements contredisent le «pacifisme» de façade affiché par les medias du makhzen, puisque de nombreux témoignages affirment que les rues de la capitale sahraouie occupée ont connu une véritable nuit d’enfer Des militants sahraouis ont dénoncé l’arrestation hier soir de plusieurs citoyens à Laâyoune et dans d’autres villes du Sahara Occidental lors des célébrations de la victoire de l’Algérie contre le Maroc et de sa qualification pour les demi-finales de la Coupe arabe de football.  Selon l’organisation sahraouie locale Equipe Media, les arrestations se sont concentrées dans les quartiers de Maat Allah, Al Hachicheh et Deir Edek, où les autorités avaient pris soin de fermer les cafés pour empêcher les Sahraouis de se rassembler pour regarder le match. Des sources de ce groupe dénombrent au moins dix personnes arrêtées lors des célébrations suite au résultat obtenu par l’Algérie en Coupe arabe face à son homologue marocaine.  La presse espagnole qui a également rapportés les faits a contacté des sources sécuritaires marocaines qui comme à l’accoutumée nient les arrestations. Mais toujours selon les medias espagnols, la police marocaine  reconnait plutôt «des altercations dans les rues en raison des célébrations.»

Des émeutes jusqu’au petit matin

Le groupe Equipe Media apporte les preuves de ses accusations en diffusant des vidéos sur les émeutes qui ont fait rage toute la nuit et les arrestations ont duré jusqu’au petit matin. Sur le compte twitter de l’organisation, on peut voire une première scène filmée par les activistes de l’organisation avec comme légende : «Les forces d’occupation marocaines ont arrêté de nombreux Sahraouis dans les rues de Laâyoune occupée, à la suite de la célébration de la victoire de l’Algérie contre le Maroc en Coupe arabe. Des voitures de police ont écrasé les manifestants.» Un second film montrant des scènes d’une extrême violence est également commenté. «Malgré le blocus militaire, le couvre-feu et la fermeture des cafétérias pendant le match, les Sahraouis sont sortis pour célébrer la victoire de l’Algérie contre le Maroc en Coupe arabe. Les forces d’occupation ont attaqué les Sahraouis qui célèbrent cette victoire», écrivent-ils sur leur compte. Ce groupe soutient également que des pratiques identiques attribuées à la police marocaine ont eu lieu dans les villes sahraouies de Dakhla, Smara et Bukhador, notamment dans le quartier Qubaybaty, théâtre d’affrontements similaires sur la rue principale. D’autres militants sahraouis ont diffusé hier sur les réseaux sociaux des photos et des vidéos confirmant la fermeture des cafétérias par les autorités marocaines, ainsi que la violence de l’intervention de la police contre des jeunes qui célébraient la victoire de l’Algérie. Les organisations sahraouies rappellent que des arrestations et des affrontements similaires ont eu lieu au Sahara Occidental en 2019 lors de la célébration de la victoire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en Algérie.

R. M.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus