Pas un mot sur l’affaire des survêtements : Karima Taleb justifie le limogeage de Bouchekriou par « une omra non autorisée »

0
10317
Alors que Karima Taleb a confirmé son limogeage : Bouchekriou reçoit un soutien de taille!

Devant son bureau fédéral, Karima Taleb, présidente de la FAHB, a justifié sa décision de séparer de Salah Bouchekriou à 6 semaines de la CAN qui se tiendra en Égypte par une
« omra non autorisée » qu’a effectuée le sélectionneur et ses joueurs à la fin du stage.
« Indiscipline », écrit-elle dans son rapport. Elle aurait dit la même chose aux responsables du MJS qui lui auraient demandé des explications. Pas un mot sur « l’affaire des survêtements », ni même les mots qu’aurait proférés Bouchekriou à son encontre après qu’elle a envoyé Rabah Gharbi, manager général de l’EN, demander aux joueurs de restituer les survêtements. Il faut dire que l’une comme l’autre ne pourraient justifier une décision aussi extrême et grave. L’opinion publique est choquée, scandalisée, par cette affaire qui intervient à quelques semaines seulement d’une compétition majeure, qualificative en plus aux JO de Paris.

Dans les coulisses de la FAHB, on parle d’un bras de fer qui va durer, puisque Bouchekriou ne compte pas démissionner. De son côté, Karima Taleb, connue pour être têtue et dure, est en train de tout faire pour convaincre la tutelle et son BF de la suivre dans sa décision. De l’autre côté, les joueurs sont dans l’expectative, eux qui croyaient pouvoir se préparer, enfin, normalement pour une CAN. Par ailleurs, l’option Zoran Kastratovi?, entraîneur du club Madher en Arabie saoudite, se précise chaque jour un peu plus devant le silence assourdissant du MJS.