Plus de 80% des habitants de Gaza sont déplacés (UNRWA)

0
62
Plus de 80% des habitants de Gaza sont déplacés (UNRWA)

Plus de 80% des habitants de la bande de Gaza ont été obligé de quitter leurs domiciles depuis le début de la guerre génocidaire entamée par l’entité sioniste contre l’enclave palestinienne.

Selon l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), le nombre de personnes déplacées dans la bande de Gaza a atteint près de 1,9 million.

« Près de 1,9 million de personnes (soit plus de 80% de la population) ont été déplacées dans la bande de Ghaza depuis le 7 octobre », a indiqué l’UNRWA dans un communiqué.

Risque d’un « tsunami humanitaire »

Ainsi, du 30 novembre au 2 décembre, au moins 60.000 habitants de l’enclave se sont réfugiés dans les abris de l’UNRWA dans les régions du centre et du sud de Gaza. Près de 1,2 million de personnes déplacées sont enregistrées auprès de 156 agences de l’UNRWA dans la bande de Gaza, dont environ 1 million dans le sud de Gaza. En moyenne, chaque agence abrite environ 10.300 personnes, « plus de quatre fois sa capacité », poursuit la même source.

Le commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a mis en garde contre les risques d’un « tsunami humanitaire » à cause de l’agression sioniste qui se poursuit. Selon lui, avec l’arrivée de l’hiver, les habitants de l’enclave pourraient « être confrontés à une véritable catastrophe humanitaire ».

Lazzarini a également noté que les médecins de Gaaza mettaient en garde contre une « augmentation significative des maladies » dans un contexte de « manque de nourriture, d’eau potable et de conditions insalubres croissantes ».

O.K/Agences