Plusieurs groupes industriels italiens souhaitent investir en Algérie

0
2140
Plusieurs groupes industriels italiens intéressé d'investir en Algérie

Le ministre de l’industrie et de la production pharmaceutique, Ali Aoun, qui prenait part, lundi, au forum économique organisé à Turin, en Italie, sur « les perspectives de développement de l’industrie automobile en Algérie », a tenu une rencontre avec plusieurs groupes industriels italiens ayant émis le souhait d’investir en Algérie.

Au moins trois groupes non des moindres ont manifesté leur intérêt à mener des projets en Algérie.

« Une rencontre a été organisée entre le ministre de l’Industrie et de la Production Pharmaceutique, Ali Aoun et les représentants de quelques entreprises italiennes souhaitant mener des projets en Algérie », a rapporté, ce mardi, l’agence officielle, APS.

Parmi ces sociétés italiennes figure « Adler », un groupe international, connu pour être un leader dans la conception, le développement et la production de composants et de systèmes pour l’industrie du transport.

Fondée en 1956 à Naples, Adler est le premier fabricant en Italie et le deuxième au monde de systèmes de confort acoustique, thermique, d’aménagement intérieur pour véhicules des secteurs automobile, aérospatial et ferroviaire.

La seconde société ayant également émis le souhait d’investir en Algérie est « CNH Industrial », un groupe spécialisé dans la production de machines et de technologies de classe mondiale pour l’agriculture et la construction.

Une troisième société, à savoir le constructeur naval « Giacalone Shipyard Cantiere Navale », a, elle aussi, manifesté un intérêt particulier à l’investissement en Algérie.

A noter que lors du forum de Turin, une autre rencontre, Business to Government (B2G), a été présidée par le wali d’Oran, Saïd Sayoud. Ce dernier a présenté aux adhérents de l' »Anfia », intéressés par le marché algérien, les potentialités de la wilaya d’Oran, tout en fournissant des données techniques sur le site devant abriter les équipementiers de « Fiat » et les mesures de leur accompagnement.

« L’Algérie, un partenaire fiable »

L’occasion a été également celle de présenter aux équipementiers italiens du secteur automobile les avantages comparatifs et les opportunités d’investissements que recèle le marché algérien, à la lumière de l’amélioration substantielle du climat des affaires et de l’implantation récente du groupe « Fiat » à Oran, dont la production locale est prévue pour la fin 2023.

Pour leur part, les intervenants italiens ont présenté l’Algérie comme « un partenaire fiable », offrant des opportunités intéressantes aux entreprises italiennes en tant que plaque tournante pour l’exportation des véhicules vers l’Afrique et les pays arabes.

Ils ont, par ailleurs, souligné l’expertise et « l’excellence de fabrication » dont jouissent les opérateurs et équipementiers italiens de l’automobile, disposés à faire bénéficier l’Algérie de leur savoir-faire avéré.

                                                                                                   S. LESLOUS