Poste et télécommunications : Bibi Triki dévoile ses ambitions pour 2024

0
265

Le ministre de la poste et des télécommunications Karim Bibi Triki s’est rendu au siège de l’APN où il a exposé devant les membres la commission des transports et des télécommunications de l’assemblée les chiffres atteints en 2023 avant d’évoquer les nouveaux défis à relever lors de la nouvelle année civile.

Le premier responsable de ce secteur a affirmé que l’un des buts majeurs en 2024 est de garantir la continuité des services et de renforcer la capacité de la bande passante internationale. A ce sujet, il a d’ailleurs déclaré : « Le secteur œuvre à diversifier les câbles sous-marins reliant l’Algérie aux autres régions du monde, d’autant que le renforcement des capacités du réseau international des télécommunications a permis un renforcement de la capacité de la bande passante internationale, qui est passée de 1,5 Tb/s en 2020 à 7,8 Tb/s actuellement. »

M. Bibi Triki ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a ajouté : « Nous avons également pour
objectif d’augmenter le nombre des distributeurs automatiques de billets (DAB), mais
aussi de réparer dans de brefs délais ceux qui sont hors service afin qu’ils soient à nouveau fonctionnels. » Lors de cette réunion de travail, le ministre a proposé aussi d’augmenter le plafond de retrait au niveau des guichets de la poste et des distributeurs automatiques de billets. En 2024, Karim Bibi Triki a émis le souhait de revoir le prix d’abonnement à l’internet fixe pour les établissements scolaires. Il a aussi fait part de son envie d’accompagner les jeunes entrepreneurs en offrant la meilleure connexion internet possible pour les startups.

Alors que le débit internet a été augmenté de 2 mégabits/seconde à 10 mégabits/seconde depuis 2020 jusqu’à aujourd’hui, le ministre de la poste et des télécommunications a ajouté que des efforts sont également en cours pour améliorer la moyenne d’accès à l’internet fixe, en veillant à « augmenter le nombre de foyers connectés au réseau et développer et moderniser l’efficacité du réseau, et ce, dans le but de raccorder 6 millions de foyers au réseau d’internet fixe et à la fibre optique à fin de l’année en cours ».

A. C.