Postes d’emplois, rencontres régionales et partenaire social : Un train de mesures pour la prochaine rentrée scolaire

0
8
Belabed

/La rentrée scolaire pour le second trimestre se prépare activement au département d’Abdelhakim Belabed qui a annoncé un train de mesures.

Hormis  l’ouverture de nouveaux postes directs sur la base de diplômes, de mutations ou d’affectations pour rejoindre le grade d’assistant praticien spécialiste de médecine du travail, ainsi que le grade d’infirmière de santé publique, le ministre a annoncé qu’un examen est ouvert pour la promotion au grade de professeur principal et professeur formateur.

De nouveaux postes dans la médecine du travail

Le ministre a rappelé, au passage,  le contexte dans lequel a été prise la décision d’avancer la date de sortie des vacances d’hiver, arguant qu’il s’agissait d’une mesure de précaution prise par l’État algérien pour protéger les élèves et à travers eux leurs familles de la pandémie de Covid-19. Et ce avant d’insister sur la nécessité de bien préparer la rentrée scolaire au second trimestre, en intensifiant leur présence sur le terrain, tout en étant à l’écoute de toutes les préoccupations soulevées sur le terrain et en prendre soin pour assurer la sécurité et la santé des élèves et du personnel du secteur.

S’agissant des examens scolaires nationaux, le ministre a fait état de la fin de la période d’inscription le 23 décembre 2021, en invitant les directeurs d’Education à mettre au point les listes d’inscrits, de s’assurer de l’intégrité des informations incluses dans les formulaires d’inscription des erreurs et de remédier aux déséquilibres enregistrés lors de la période allouée pour l’examen des listes.

S’agissant ensuite de la relation avec le partenaire social, Abdelhakim Belabed  a instruit les DE de préparer une synthèse de l’ensemble des préoccupations qui leur ont été confiées, et fait état du  prochain début d’organisation des conférences régionales, liées à la préparation de la rentrée scolaire  2022-2023.

Le partenaire social encourage la sensibilisation

Appelé à commenter ce train de mesures, le porte-parole du Cnapeste, Messaoud Boudiba estime qu’il s’agit de mesures habituelles qui sont prises à la veille de chaque année pour la préparation de la nouvelle année scolaire, notamment les traditionnelles conférences régionales destinées également  à aborder les préoccupations des partenaires sociaux. Pour sa part, le secrétaire général du Satef, Boualem Amoura, a déploré l’absence d’initiative des directeurs de l’éducation pour la prise en charge des problèmes de leur secteur dans les wilayas. «Le ministre n’a pas de quoi être fier de la majorité des DE par lesquels tous les problèmes passent, alors que certains n’ont jamais quitté leurs bureaux pour effectuer des visites dans les établissements scolaires». Cela étant, les deux syndicalistes ont noté le peu de déplacements des équipes médicales dans les établissements scolaires pour les besoins de la sensibilisation à la vaccination, une option qu’ils affirment encourager.

A. R.