Pr Djidjik : «Il faut élargir le pass sanitaire»

0
13
Djidik

/Alors que l’Algérie connaît en ce moment une réelle décrue dans le nombre de contaminations par le coronavirus, le Pr Réda Djidjik, chef de service immunologie au CHU de Béni Messous et membre du comité national de veille et de suivi de la Covid-19, a affirmé qu’il s’agissant de la période idéale pour se faire vacciner. Avec la levée du confinement annoncée par le gouvernement lundi dernier, le Pr Djidjik a préconisé l’élargissement de l’imposition du pass sanitaire à des lieux à forte fréquentation.

L’Organisation mondiale de la santé a recommandé ce mois-ci l’injection d’une 3e dose de vaccin pour les personnes immunodéprimées et pour les plus de 60 ans vaccinés au Sinovac et Sinopharm. Allons-nous suivre cette recommandation ?

Nous sommes actuellement en pleine discussion concernant cette 3e dose que préconise l’OMS. Je trouve que c’est une bonne chose pour les personnes vulnérables. Je crois que nous allons aussi vers cette décision notamment pour les personnes fragilisées mais il faudra attendre au moins deux mois après la vaccination initiale faite avec les deux doses avant de se faire injecter une 3e.

Pour les personnes ayant reçu une première dose du vaccin AstraZeneca mais ne pouvant compléter leur vaccination à cause de la rupture de stock, qu’envisagent de faire les autorités ?

Personnellement, je ne suis pas au courant de l’état des stocks disponibles ni de ce que qui est à venir, mais je suis sûr d’une chose : l’interchangeabilité des vaccins. Cela est pratiqué partout dans le monde, y compris en Europe où des citoyens ont reçu une première dose du vaccin Johnson et une seconde de Pfizer. Cela peut très bien être appliqué chez nous selon la disponibilité des vaccins. Dans tout les cas, les gens ayant reçu une première dose d’AstraZeneca compléteront leur vaccination.

Avec la levée total du confinement, allons-nous vers l’instauration du pass sanitaire jusque-là imposé seulement dans les stades ?

Vous savez, je ne suis pas un décideur mais il serait bon d’instaurer un pass sanitaire dans les lieux qui connaissent une forte affluence tels que les centres commerciaux. Les gens sont vraiment réticents face aux vaccins et cela malgré la multiplication des campagnes de sensibilisation. Le pass sanitaire serait un excellent moyen pour inciter les gens de manière indirecte à aller se faire vacciner. Les citoyens doivent comprendre que seule la vaccination leur permettra de reprendre un mode vie «normale». La levée du confinement a été nécessaire et cela pour permettre au peuple de retrouver un peu sa vie d’avant mais il faut impérativement accélérer le rythme de la vaccination.

Nous sommes aux portes de l’hiver, saison de grippes et autres maladies virales, peut-on s’attendre à la recrudescence du nombre de contaminations à la Covid-19 ?

Personne ne détient la vérité absolue sur la Covid-19 mais il faut dire qu’il faut profiter de cette période pour se faire vacciner car c’est le moment idéal. Je crois que les citoyens n’ont pas vraiment compris le principe de la vaccination qui se fait pour prévenir la contamination. J’insiste sur ce point car la vaccination se fait à un rythme très lent et il ne faut pas que la décrue le ralentisse encore plus. Le nombre de personnes vaccinées se situe en ce moment entre 10 et 11 millions et avec ce chiffre nous sommes bien loin de notre objectif et de l’immunité collective qu’on espère acquérir. Il ne faut pas baisser la garde car le virus est encore là et circule toujours. 

W. S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici