Préparation du mois de Ramadan : Le ministère du commerce met les bouchées doubles

0
100
Permamnences de l'Aid

PAR ASSIA T.

Les autorités anticipent déjà le mois de ramadan. Afin d’éviter la hantise des pénuries
et l’instabilité des prix, les concertations se succèdent. Rien qu’hier, le ministre du commerce Tayeb Zitouni a présidé une séance de travail avec les cadres de la direction régionale et de la direction du commerce et de la promotion des exportations d’Alger, selon un communiqué rendu public par la tutelle. La rencontre était « l’occasion de passer en revue et de discuter des mesures à prendre pour assurer l’approvisionnement et la disponibilité des produits de large consommation, des préparatifs en prévision du mois de ramadan et de l’intensification du travail de contrôle pour veiller sur la santé des consommateurs », a précisé le département de Tayeb Zitouni qui a ajouté qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres avec les directeurs et cadres du secteur.

Celle-ci s’ajoute, faut-il le noter, aux précédentes rencontres qui ont eu lieu bien avant la nouvelle année 2024. En effet, le département de Tayeb Zitouni s’est vu conjuguer ses efforts avec le département de Youcef Cherfa. Une réunion de coordination durant laquelle un nouveau plan intersectoriel visant à assurer la disponibilité des produits agricoles et alimentaires de large consommation et à développer le système d’approvisionnement du marché national avait été adopté le 19 décembre dernier.

Les deux ministres avaient alors discuté des mécanismes nécessaires pour assurer la disponibilité des différents produits alimentaires de manière efficace. Ils avaient insisté sur « les mesures proactives pour approvisionner le marché en divers biens produits localement ou importés, mettre fin à toute perturbation et stabiliser les prix de tous les produits pendant les périodes de forte demande, sur l’ensemble du territoire national, afin de protéger le pouvoir d’achat du citoyen, conformément aux instructions du président de la République ».

Cet approvisionnement du marché sera bel et bien évalué à travers la mise en place
des comités locaux multisectoriels, à travers les 58 wilayas. C’est une mission confiée à la
commission multisectorielle installée le 17 décembre dernier par le ministre du
Commerce et de la Promotion des exportations Tayeb Zitouni. Elle est composée des
représentants des ministères de l’agriculture et du développement rural et de l’industrie et
de la production pharmaceutique.

Bien avant, à savoir le 10 décembre dernier, le ministère de l’agriculture avait réuni
des cadres clés du secteur. Cette rencontre présidée par le ministre Cherfa avait vu la participation du secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), du
président de la Chambre nationale de l’agriculture (CNA), des directeurs des services
agricoles des 58 wilayas, des responsables d’instituts techniques et de recherche, des
directeurs d’offices et de complexes économiques, ainsi que du directeur général de la
société Asmidal avait entre autres pour objectif de veiller à assurer l’approvisionnement
adéquat du marché, pendant la période du jeûne qui a été soulignée avec une attention
particulière portée sur la qualité des produits proposés.

L’importation de la viande pour stabiliser les prix

Pour une gestion plus optimale du processus, les autorités ont fait recours à l’importation, précisément de la viande rouge. Selon le ministre du commerce Tayeb Zitouni, il s’agit
de 85.000 tonnes, proposées à la vente à raison de 1200 DA le kg, outre la mise à la disponibilité des citoyens de quantités suffisantes de semoule et de farine et de plus de 500.000 tonnes de légumineuses, qui ont dépassé le volume de la demande, ainsi que l’importation de 185.000 tonnes de banane. Des démarches qui ont pour objectif de stabiliser les prix et d’endiguer les pratiques spéculatives, avait assuré le ministre du commerce lors d’une précédente visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès.

A. T.