Rabah Ourrad : il était une fois un Oulid el-Bahdja

0
200
Rabah Ourrad : il était une fois un Oulid el-Bahdja

PAR DELLOULA MORSLI

La jeunesse des années 1990 a vécu l’apogée du rap en Algérie avec la formation de plusieurs groupes au flow soutenu et à la plume aiguisée. Nous nous souvenons évidemment d’Intik, Hamma Boys ou encore le mythique MBS (Le Micro Brise le Silence).

Ces derniers sortent leur premier album en 1997. Intitulé « Ouled el-Bahdja » (les enfants de la radieuse), il est vendu à plus de 60 000 exemplaires et rencontre un succès sans précédent. Parmi les membres du groupe, un certain Donquishoot, visage familier, avec certes quelques cheveux blancs pour marquer le sacré parcours de celui que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de chef Rabah. Tout commence fel houma, à Hussein Dey en 1977, année de naissance de Rabah. Benjamin d’une famille de 13 enfants, il grandit en écoutant les chansons de Matoub, Idir, Guerouabi, El Anka et du groupe engagé Debza, dont faisait partie son grand frère, le journaliste Meziane Ourrad.

C’est en 1995, alors qu’il venait de décrocher son bac, qu’il rejoint, à la demande de M’hand (alias Deymed), l’un des premiers groupes de rap algérien, MBS. Le succès est au rendez-vous avec les deux premiers opus, à savoir « Ouled el Bahdja » (les enfants de la radieuse) et « El Aouama » (la nageuse) sortis respectivement en 1997 et 1998.

A 21 ans, Rabah et le groupe signent un contrat avec Universal, synonyme d’un départ à Paris pour enregistrer l’album éponyme « Le Micro Brise le Silence » qui sera suivi par « Wellew » en 2001 et « Maquis bla slah » en 2005. Un fois en France, Donquishoot ne se contente pas d’être rappeur, il enchaîne avec une licence en français et un CAP de cuisine.

C’est ainsi qu’il va « glisser » petit à petit, comme il le dit, de l’art musical à l’art culinaire. Ce sont les prémices de la carrière du futur chef Rabah. Après avoir fait ses armes dans des restaurants de renom en Europe, l’enfant de Hussein Dey ne trouve de sens à son savoir-faire que dans un retour aux sources.

L’occasion se présente à lui grâce à l’émission Master Chef Algérie, sur laquelle il fait partie du jury. Mais c’est lorsque les fondateurs de l’hôtel M-Suite le contactent pour prendre la tête de leur restaurant MIM Rooftop à Dar El-Beida qu’il se réinstalle vraiment dans sa ville natale. Chef Rabah n’est pas près de raccrocher le tablier tant il réinvente la cuisine traditionnelle algérienne, au grand plaisir des clients de son restaurant.

D’ailleurs, ce dernier vient d’être récompensé à Monaco lors de la cérémonie des prix Spécial Méditerranée 2023. Mais ne vous méprenez pas, Donquishoot n’a pas raccroché le micro non plus. Il continue de se produire en concert et de cuisiner des titres quand il n’est pas aux fourneaux.

D.M.