Réformes bancaires et financières : le Gouvernement dresse un bilan positif

0
45
CrInvestissement

Les actions du Gouvernement visant à moderniser le système bancaire et financier ont connu « une cadence accélérée entre septembre 2021 et août 2022 », selon la déclaration de politique générale du gouvernement dont des extraits ont été publiés par l’agence APS ce jeudi.

Dans ce document devant être présenté le 3 octobre prochain devant l’APN, le gouvernement fait état d’une évolution positive ces 11 derniers mois pour la densification du réseau bancaire en Algérie et son expansion à l’étranger, l’augmentation du nombre d’agences d’assurances, la mise en place des mécanismes de financements ou encore du lancement de nouveaux produits financiers.

Banques et assurances : densification du réseau national, implantation à l’étranger

Le bilan du gouvernement fait état d’une « augmentation du nombre d’agences bancaires de 1.646 agences en août 2021 à 1.692 agences en juin 2022 » révèle l’APS. Idem pour le secteur des assurances qui a « fortement évolué » entre 2021 et 2022, avec l’ouverture de 170 agences durant cette période, atteignant ainsi un nombre total de 3.416 agences sur le territoire national », selon la même source.

Le gouvernement a également abordé dans sa déclaration l’état des démarche entreprises pour l’ouverture d’agences de banques publiques à l’étranger. Il s’agit « des démarches concernent l’installation d’une banque publique en France et de filiales de banques publiques dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), notamment au Sénégal, ainsi que d’une banque créée par des banques publiques en Mauritanie » explique-t-on.

Finance islamique et redynamisation de la Bourse d’Alger

Côté produits financiers, le gouvernement met l’accent sur le renforcement du « déploiement des produits de la finance islamique avec l’ouverture de 294 guichets, et le développement de l’assurance « Takaful » par la création de 2 sociétés par les assurances et banques et de 5 guichets d’assurance par des compagnies publiques et privées ».

Il évoque également une évolution positive concernant mécanisme de financement des collectivités locales ,à travers « l’amélioration du dispositif des fonds d’investissement de wilayas à travers l’aménagement des conventions de gestion liant le ministère des finances aux sociétés de gestion des fonds d’investissement de wilayas », en plus d’autre nouveaux mécanismes de financement participatif comme le « Crowdfunding » (ou le financement participatif à travers à des plateformes digitales) pour lequel gouvernement planche sur un cadre réglementaire.

Banque de l’Habitat : le projet « finalisé »

Concernant la banque de l’habitat, le gouvernement a finalisé le projet de sa création, par la transformation de la Caisse nationale du logement (CNL) en une institution financière dédiée à l’habitat.

« Le dispositif opérationnel a été mis en place de telle sorte que l’institution soit autorisée par le Conseil de la Monnaie et du Crédit avant la fin de l’année 2022 », est-indiqué dans la déclaration de politique du gouvernement.
Par ailleurs, le gouvernement a engagé une série d’actions, dans le cadre de la poursuite de l’adaptation du système des finances publiques aux mutations économiques qu’a connues l’Algérie, en vue d’une plus grande transparence, de rigueur budgétaire et d’optimisation de l’utilisation des ressources budgétaires.

Ces actions concernent la mise en œuvre du nouveau plan comptable de l’Etat, l’élaboration « à hauteur de 95% » de guides pratiques opérationnels précisant les modalités de déclinaison des principes de la pluri-annualité budgétaire ainsi que la modernisation des modèles de prévision, dans une optique de rationalisation de la dépense publique.
Au titre de la fiscalité, les niveaux de recouvrement ont enregistré une nette amélioration (85% pour l’apurement des restes à recouvrer, 56% pour l’identification de la population fiscale et 50% pour la recherche de l’information fiscale), alors que système d’information « Jibaya’tic » se généralise progressivement (déployé actuellement sur 35 sites).

Au titre de l’administration des domaines, les actions menées ont permis notamment la numérisation de plus de 90 % des documents et archives des conservations foncières, dont plus de 24 millions de documents numérisés.
Côté douanes, un centre national de l’information et de la documentation douanière a été mis en place, alors que le processus de numérisation des services douaniers se poursuit, souligne le document rappelant que le code des douanes est également en cours de révision.

Concernant les finances locales, le gouvernement a engagé une réflexion portant sur la révision des mécanismes de partage et de mutualisation des moyens humains, matériels et financiers des collectivités locales, la refonte du système fiscal et l’instauration de nouvelles règles de gouvernance budgétaire.

Avec APS