Renouvellement partiel du Conseil de la nation : Le FLN confirme, les indépendants progressent

0
5

Le vieux parti a ainsi remporté la première place, lors du suffrage du collège des électeurs qui a eu lieu samedi sur le territoire national. Les indépendants sont arrivés en deuxième position en remportant 15 sièges, puis le RND avec 12 sièges, pour qu’ensuite viennent le mouvement Al-Bina, de Abdelkader Bengrina, et le front Al-Moustakbal de Abdelaziz Belaid, avec 5 sièges chacun. Sawt Echaâb (la voix du peuple) de Lamine Osmani, a remporté deux sièges. Idem pour le Front des Forces Socialistes (FFS) et le TAJ et le MSP ont obtenu un siège chacun. Cela a lieu alors que Mohamed Charfi, le président de l’Autorité indépendante des élections (ANIE), a fait savoir que «les  résultats provisoires sont annoncés sur la base des PV qui parviennent au fur et à mesure, et ce en attendant la proclamation des résultats définitifs par la Cour constitutionnelle ». Il a rappelé, à cet effet, les mesures préventives prises par l’ANIE pour faire face à toute tentative de manipulation des voix du collège électoral », faisant état d’«un seul cas de fraude pris en flagrant délit à Mostaganem». Le taux de participation à ces élections pour le renouvellement de la moitié des membres du Conseil de la nation, tenues samedi, a atteint 96,22% à la fermeture des bureaux de vote à 17h », a indiqué le président de l’ANIE. Ce scrutin a été marqué par le lancement d’une opération pilote de vote électronique dans la wilaya d’Alger, où 1254 étaient appelés à choisir leurs représentants au Conseil de la Nation, parmi 4 candidats en lice pour un siège unique.

Les conditions de recours

La Cour constitutionnelle a rappelé jeudi, dans un communiqué, les conditions et modalités de présentation des recours à l’occasion des élections pour le renouvellement de la moitié des membres élus du Conseil de la Nation. « Le recours doit être déposé par le candidat requérant directement auprès du greffe de la Cour constitutionnelle dans les vingt-quatre heures qui suivent la proclamation des résultats provisoires par l’ANIE », a détaillé la Cour. Dans le cas où le requérant délègue un représentant pour déposer le recours en son nom, « il est impératif, sous peine de rejet du recours en la forme, que le dépositaire soit muni d’une procuration l’habilitant à cet effet ».

A. R.