L'Algérie Aujourd'hui
Dernières infos

Réunion, aujourd’hui, des membres de l’OPEP+ : L’évaluation du marché et le contrôle des cours au menu

OPEP

/Dans un climat marqué par la fluctuation des prix du pétrole sur le marché international et la recherche par les pays européens d’une alternative aux gaz et pétrole russes, les membres de l’Organisation des pays producteurs et exportateurs de pétrole élargie à la Russie se réuniront, aujourd’hui, pour évaluer la situation sur le marché international.

Le ministre de l’Energie et des mines, Mohamed Arkab, prendra part aujourd’hui, par visioconférence aux travaux de la 27e réunion ministérielle Opep-non Opep (Opep+), a indiqué, hier, un communiqué du ministère. M. Arkab participera également, le même jour, aux travaux de la 39e réunion du Comité ministériel conjoint de suivi», selon la même source. Ces deux réunions seront consacrées à «l’examen de la situation du marché pétrolier international et à ses perspectives d’évolution à court terme», ajoute le communiqué. Il s’agit également de la prise de décision sur la continuité de l’augmentation mensuelle de la production des pays de l’OPEP+ à hauteur de 400.000 barils jour. Dans son dernier courrier d’évaluation des besoins du marché datant du mois courant, l’OPEP a averti les pays de l’Union européenne sur la complication de la situation du marché en cas d’arrêt d’approvisionnement en gaz russe. «Une interdiction de l’Union européenne sur le pétrole russe pourrait avoir de graves conséquences», a prévenu l’Organisation des pays exportateurs de pétrole. De ce fait, un éventuel embargo de l’Union européenne sur les importations du pétrole et du gaz russes pourrait avoir des conséquences néfastes sur les consommateurs du moment où les plus importants exportateurs de ces deux produits énergétiques, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unies, affichent clairement leur incapacité à augmenter plus leur production pour palier le manque sur le marché européen. Les responsables de l’Opep, rapporte l’agence Reuters, ont rencontré ces dernières semaines des responsables de l’UE, et l’Opep a clairement fait part de «ses inquiétudes quant à une éventuelle interdiction du pétrole russe par l’UE.» Hier, à la clôture du marché pétrolier, les prix de l’or noir s’affichaient à 112 dollars le baril et toutes les prévisions tablent sur une stabilisation des cours notamment avec les avancées enregistrées notamment dans la l’éventuelle résolution de la crise ukrainienne et l’instauration des mesures de confinement en Chine qui est l’un des plus importants importateurs de pétrole dans le monde.      

  1. B.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus