Revue El Djeïch : « Algérie nouvelle : avenir meilleur, perspectives prometteuses»

0
201

Dans son dernier numéro, l’édito de la revue El Djeïch, est revenu sur les avancées considérables qu’a connu l’Algérie durant ces dernières années et la stabilité dont elle dispose.

Intitulé « Algérie nouvelle : avenir meilleur, perspectives prometteuses » l’édito El Djeïch dispose de deux piliers importants qui sont l’économie et la sécurité, qui lui garantiront le progrès et la stabilité.

« Le Président Tebboune avait souligné lors de sa récente visite dans la wilaya de Khenchela que les pays forts sont ceux qui possèdent une armée et une économie fortes… Partant de ce postulat, et considérant le fait que la sécurité est le pilier fondamental dans l’édification d’un Etat stable, développé et prospère, l’Armée nationale populaire continue d’accomplir sans relâche, ses missions constitutionnelles. La préoccupation première de son Haut commandement étant de renforcer sa disponibilité opérationnelle et ses capacités de combat, de veiller à l’amélioration de ses performances pour assurer une totale et permanente aptitude à relever les différents défis et à faire face à toutes les menaces », note l’Edito d’El Djeïch.

Assurant que l’ANP a obtenu des résultats qualitatifs grâce au programme de préparation des troupes et aux manœuvres supervisés par le Chef d’Etat-Major, Saïd Chanegriha.

Par ailleurs et selon El Djeïch, l’économie nationale connaît une nouvelle dynamique prometteuse : « Les différents secteurs d’activité économique connaissent une grande dynamique, à l’exemple du projet de Gara Djebilet, qui n’est plus un simple rêve mais plutôt une réalité…Ces efforts inlassables traduisent l’aspiration de notre pays à renforcer notre position économique, pour laquelle Monsieur le Président de la République n’a pas manqué de réitérer son engagement : «Je me suis engagé à développer de plus en plus l’économie, et les signes de ce développement ont commencé à se manifester, comme le reconnaissent toutes les instances régionales et internationales, au point où notre économie occupe la troisième place en Afrique», avant d’ajouter que «l’année 2027 sera décisive pour l’avenir économique de l’Algérie».