L'Algérie Aujourd'hui
Le Monde

Ryad et Koweït invitent Téhéran à négocier sur un gisement gazier

L’Arabie saoudite et le Koweït ont réaffirmé leur intention d’exploiter un gisement gazier faisant l’objet d’un différent avec l’Iran et exhorté Téhéran à négocier, selon un communiqué saoudien diffusé hier. Le mois dernier, la République islamique avait qualifié d' »illégal » un accord signé le 21 mars entre les deux pays arabes du Golfe sur l’exploitation conjointe du gisement de Dorra. Ryad et Koweït réaffirment « leur droit à exploiter les ressources naturelles dans cette zone », selon un communiqué du ministère saoudien des Affaires étrangères. Ils « renouvellent leur invitation à la République islamique à négocier la délimitation de sa frontière est », ajoute-t-il, sans donner plus de détails. Objet d’un différend de longue date, le champ de Dorra –dont la part la plus importante est située sur la frontière maritime koweïto-saoudienne– a des réserves estimées à 220 milliards de mètres cubes, soit 7.000 milliards de pieds cubes.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus