Sahara occidental: Le Président Tebboune s’exprime sur la position espagnole

0
64

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a relevé hier un début de repositionnement de l’Espagne à l’égard de la question sahraouie, notamment qu’elle a commencé à revenir à la «décision européenne» dans le dossier du Sahara occidental

«Il semble que l’Espagne a commencé à revenir à la décision européenne sur la question du Sahara occidental», a-t-il indiqué hier, lors d’une réunion gouvernement-walis tenue à Alger, soulignant qu’«à part défendre un principe (le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination), nous n’avons aucune ambition sur le Sahara occidental».

Au lendemain de l’allocution du chef de l’exécutif espagnol, Pedro Sanchez devant la 77e session de l’AG des Nations unies à New York, tout le monde se posait la question, en effet, pour savoir si le gouvernement espagnol avait changé de position ou s’il voulait se rapprocher davantage de l’Algérie, alors que Sanchez avait éludé de faire mention dans son discours au plan d’autonomie prôné par le Maroc.

«On ne peut pas traîner les conflits du siècle dernier», a déclaré Sanchez en parlant du Sahara occidental.

Le chef de l’exécutif espagnol a déclaré que «l’Espagne soutient une solution politique, mutuellement acceptable, dans le cadre de la Charte des Nations unies et des résolutions du Conseil de sécurité».

Le Premier ministre espagnol a, en revanche, réitéré son soutien au travail du médiateur de l’ONU, Staffan de Mistura, pour parvenir à une solution «mutuellement acceptable» au conflit dans l’ancienne colonie. «En ce sens, le travail de l’envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies me semble fondamental, et je dirais qu’il bénéficie du plein soutien du gouvernement espagnol», a-t-il ajouté

Et de poursuivre : «Mon pays, l’Espagne, continuera à soutenir la population sahraouie dans les camps, comme il l’a toujours fait, étant le principal donateur international d’aide humanitaire aux camps de réfugiés sahraouis».

A. R.