Signature d’un protocole d’accord entre GIPEC et le chinois Mingyang Paper : La relance du complexe Papcas et l’unité Sacaeh de Saïda en point de mire

0
295
Signature d'un protocole d'accord entre GIPEC et le chinois Mingyang Paper : La relance du complexe Papcas et l'unité Sacaeh de Saïda en point de mire

Un protocole d’accord pour la production de papier ondulé dans la wilaya de Saïda a été signé hier entre le groupe Gipec, spécialisé dans la fabrication de différents types de papiers et cartons, représenté par son PDG Mohamed Gedi, et l’entreprise chinoise Mingyang Paper, leader dans le domaine de la fabrication de matières premières pour
papier et carton, représentée par son directeur du développement commercial Chung Yuambang. C’est ce qu’a indiqué un communiqué de la holding ACS.

Cette opération fait suite aux instructions données par le ministre de l’industrie et de la production pharmaceutique Ali Aoun, à l’occasion de sa visite de travail dans la wilaya de Saïda le 27 avril dernier, et qui a insisté sur l’accélération de la relance de l’activité des institutions et unités suspendues appartenant au secteur public.

La rencontre qui a été rehaussée par la présence du président-directeur général de la holding ACS (Algeria Chemical Specialities), Samir Yahyaoui, a permis de concrétiser le cahier des charges relatif à un appel d’offres national et international lancé par le complexe
au cours des derniers mois, et auquel a participé un groupe d’industriels algériens et étrangers, et dont l’objectif était de trouver des débouchés économiques et des partenariats technologiques pour relancer l’activité du complexe Papcas de Saïda, fermé depuis 2012.

Ce dernier est considéré comme l’un des projets inscrits dans le plan de développement stratégique de la holding ACS, et qui vise la création de 370 emplois directs, ainsi qu’une richesse avérée dont bénéficiera la wilaya de Saïda en particulier, et l’économie nationale en général. Cela permettra par-là même l’acquisition de compétences technologiques pour l’Algérie dans ce domaine.

C’est du moins ce qu’a laissé entendre Samir Yahyaoui, qui a salué « les efforts déployés par le PDG du complexe Gipec depuis sa prise de fonctions, ainsi que l’équipe de direction qui l’accompagne, et la rapidité avec laquelle a été traité ce dossier, dont la création d’une unité de récupération des papiers usagés à Babakas, ainsi que la résurrection de l’unité Sacaeh qui était, elle aussi, bloquée depuis longtemps » dans la même région.

L’occasion pour le président de la holding d’insister sur « la poursuite des efforts pour passer à la prochaine étape avec la même rigueur et au même rythme, en raison de son extrême importance pour l’économie nationale ». Celle-ci devrait se conclure par la rédaction du document devant sceller le pacte d’actionnaires « au plus tard dans les deux prochains mois ».

Pour sa part, le représentant de la société chinoise s’est dit prêt à mettre en œuvre ce projet dans les plus brefs délais, « car il revêt une grande importance pour Mingyang Paper ».

B. A.