Smartphones en Algérie: baisse des prix et marché en crise

0
3939
Smartphones Algérie

Encore des agitations au niveau du marché des smartphones en Algérie. Ces derniers jours, les prix ont chuté.

Pour connaître les raisons qui ont mené à la baisse de la valeur de ces appareils, nous nous sommes rendus à Belfort, un quartier de la capitale qui constitue l’un des plus grands marchés de la téléphonie du pays, si ce n’est le plus grand.

Il était presque 11h lorsque nous sommes arrivés au grand boulevard. Les vitrines bien garnies, les magasins spécialisés dans la vente et la réparation étaient prêts à accueillir les clients sauf que ces derniers ne se bousculaient pas à leurs portes. «Aujourd’hui, je trouve que c’est plus animé que d’habitude. Je pense que c’est parce que c’est les vacances, donc c’est l’occasion pour faire des achats ou des réparations.

Ces derniers temps, on ne reçoit pas beaucoup de visiteurs. J’espère que la donne va changer lors des prochains jours même si je reste quelque peu pessimiste», nous a révélé Bilel, gérant d’une boutique. Puis il a enchaîné : «C’est vrai qu’au moment où je vous parle, je constate qu’il y a beaucoup de clients potentiels, mais si vous faites plus attention, vous verrez que la plupart viennent juste pour se renseigner.

De nos jours, ce n’est pas facile de vendre. Je ne dis pas que ce commerce ne fait plus vivre nos familles, seulement ce n’est plus comme avant. Personnellement, mon chiffre d’affaires a beaucoup baissé. On n’y peut rien, on doit s’adapter et puis c’est tout.»

Baisse des prix des smartphone 

Interrogé par la suite sur la raison qui a fait que les prix des smartphones baissent, la réponse de notre interlocuteur a été la suivante : «Oui, je vous le confirme, les prix des téléphones ont chuté. Si nous vivons une telle situation, c’est pour trois raisons. Selon moi, la principale raison est liée au retour des liaisons aériennes, après une longue interruption à cause de la crise sanitaire, et surtout la baisse des prix des billets d’avion.

La reprise des vols a permis l’entrée de différents types de téléphones en quantités importantes, grâce aux produits cabas, l’offre est devenue importante par rapport à la demande. Ceux qui partent chercher ces smartphones à Dubaï ou même en Europe ont vu les frais du déplacement baisser, du coup ils ont à leur tour fait baisser les prix de leurs produits afin qu’ils les vendent rapidement et facilement pour faire d’autres allers-retours.

La levée des taxes sur l’importation des particuliers des téléphones via les colis postaux permet d’acheter un appareil directement sur internet. Les prix sont avantageux, donc il y a des personnes qui en profitent pour faire leurs achats puis les vendre directement sur internet. Nous sommes soumis à une forte concurrence, pour y faire face, nous sommes obligés de casser les prix. La dernière raison est l’effondrement du pouvoir d’achat.

Aujourd’hui, les gens ne peuvent pas s’offrir des téléphones à un prix supérieur à 40.000 DA.» Profitant de la présence d’un autre employé dans ce magasin, nous avons souhaité connaître son point de vue, sans succès. «J’ai entendu tout ce que mon ami a dit et je valide ses propos à 100%. Je n’ai rien à ajouter, il a tout dit.»

«Un marché des smartphones inondé, mais sans clients»

Voulant connaître les nouveaux prix, un autre commerçant qui a bien voulu nous recevoir dans son magasin nous a dit : «Je ne peux pas vous donner tous les nouveaux prix, mais ce que je peux vous dire est que tous les smartphones ont perdu de leur valeur.

Il y a des appareils dont le prix a baissé de 4000 DA, à l’image des téléphones des marques Samsung, Oppo, Xiaomi, comme il y a ceux dont la valeur a baissé de 20.000 dinars, c’est le cas du dernier produit Appel, le iPhone 14.

A sa sortie, il coûtait 200.000 DA, aujourd’hui je le cède à 180.000 DA.» Voulant savoir si les clients le réclament, il nous a répliqué : «Il n’est pas accessible pour tout le monde, donc c’est normal qu’on n’en vend pas beaucoup, mais il y a des clients qui sont prêts à faire des folies. Ils ne sont pas nombreux, nous ne les croisons pas beaucoup, surtout de nos jours, mais lorsqu’ils nous rendent visite, il ne faut pas les laisser partir les mains vides.»

Djamel, quant à lui, s’est confié à nous brièvement sur la baisse des prix : «Le marché de la téléphonie est un marché inondé, mais sans clients. Tout ce que vous cherchez, vous le trouvez ici à Belfort même les derniers téléphones. Seulement, on ne vend plus comme par le passé.»

Le marché de la pièce des téléphones portables suffoque

Les vendeurs des téléphones portables n’étaient pas les seuls à se plaindre hier, puisque ce fut le cas aussi pour ceux qui sont spécialisés dans la vente de la pièce.

Mourad que nous avons approché s’est confié à nous en nous déclarant : «Nous sommes dans l’impasse. La situation du marché n’était pas déjà favorable depuis la pandémie de Covid-19 et ça ne s’est pas arrangé depuis. Il y a un grand manque. Les pièces des marques telles que Condor, Iris ou encore Stream ne sont pas disponibles. Celles des autres marques sont chères et c’est difficile de les trouver en vente.

A cause d’une telle situation, les réparateurs se plaignent aussi. Je ne sais pas ce qu’il faut faire pour que tout rentre dans l’ordre, mais j’espère qu’on nous trouvera une solution, soit en facilitant l’importation soit en relançant les usines locales.»

Les accessoires téléphone, c’est ce qui marche le mieux

Les commerçants spécialisés dans la vente des accessoires, eux, sont les rares à trouver leur bonheur ces derniers temps. «Pour être franc, nous travaillons bien. C’est vrai que nous ne prenons pas une grosse marge au moment de la vente mais nous avons toujours quelque chose à vendre. Il y a des clients qui viennent changer la protection glass pour préserver leur écran tactile. Les femmes, elles, aiment bien changer les coques.

Les produits qui marchent en ce moment, c’est les smartwatches et les écouteurs sans fil. Nous disposons de plusieurs modèles, il y a un large choix, ça fait le bonheur de nos clients et le nôtre aussi», nous a révélé l’un de ceux que nous avons sollicités.

Les prix des ordinateurs portables ont baissé, mais…

En plus des smartphones, les prix des ordinateurs portables ont connu une légère baisse mais ils restent tout de même chers vu leurs caractéristiques.

Leurs prix ayant flambé pendant la période où les frontières aériennes étaient fermées à cause de la crise sanitaire, désormais les moins chers sont cédés à plus de 60.000 DA.

Les clients préfèrent patienter avant de passer à l’acte avec comme souhait de tomber sur une bonne affaire. Ils ne font d’ailleurs leur achat que s’ils sont dans l’obligation de le faire.

C’est en tout cas ce qui nous a été assuré par des personnes que nous avons croisées dans les boutiques spécialisées dans la vente des PC.

Par Fodil C.